Capital-risque: comment l’apathie a eu raison du fonds cleantech de VantagePoint | SmartPlanet.fr

Capital-risque: comment l’apathie a eu raison du fonds cleantech de VantagePoint

Par Kirsten Korosec | 21 février 2013 | 0 commentaire

VantagePoint Capital Partners est l’un des plus grands bailleurs de capital-risque pour les écotechnologies. Aujourd’hui pourtant, même ce fervent croyant dans les cleantech a dû annuler la levée d’un fonds.

VantagePoint est un acteur offensif dans l’univers des cleantech: il a soutenu près d’une trentaine de start-ups, dont le fabricant de cellules solaires en couche mince MiaSole, l’entreprise de biotechnologies Solazyme et Tesla Motors. À janvier 2012, l’entreprise sous l’égide de son PDG Alan Salzman (photo) avait engagé plus d’un milliard de dollars dans les écotechnologies.

Pourtant, la société de capital-risque a stoppé la levée d’un nouveau fonds dédié aux technologies propres en raison d’un manque d’intérêt des commanditaires, révèle le blog VentureWire du Wall Street Journal. La société avait lancé ce fonds en 2010 en espérant lever 1,25 milliard de dollars. Le fonds était destiné à réaliser des investissements par phase de croissance dans les batteries, l’énergie solaire, les véhicules électriques, l’éclairage à faible consommation, l’efficience du réseau électrique et d’autres technologies, précise VentureWire.

Les commanditaires, qui sont les grands investisseurs et les principaux régimes de pension qui investissent dans les fonds de capital-risque, sont le gagne-pain d’un fonds. Sans eux, il est difficile de lever le capital requis pour un fonds de plusieurs milliards.

L’échec de VantagePoint à susciter suffisamment d’attrait est l’un des nombreux symptômes de la diminution de l’intérêt que portent les investisseurs aux technologies propres.

Les investissements dans les énergies propres ont chuté en 2012 dans la plupart des pays occidentaux, essentiellement en raison de l’incertitude réglementaire et des fortes chutes des subventions, d’après un rapport de fin d’année de Bloomberg New Energy Finance. Ainsi, les investissements mondiaux dans les énergies propres ont diminué de 11% en 2012 à 268,7 milliards de dollars, après un record atteint l’année précédente.

À lire aussi

Pluie d’investissements pour des start-ups d’enseignement en ligne – 11 février 2013

Investir dans le solaire: Mosaic a bouclé en 24 heures le financement participatif de projets – 24 janvier 2013

Énergie solaire: Sungevity lève 125 millions de dollars – 16 janvier 2013

Biotechs: Transcriptic lève 1,2 million de dollars pour l’automatisation basée sur le cloud computing – 3 janvier 2013

Le ministère américain de l’Énergie finance 66 technologies pionnières – 19 décembre 2012

Coups d’éclat ou coups sûrs, un débat parmi les investisseurs des cleantech – 15 novembre 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite