Colizen, e-livreur 100% électrique, étrenne la Kangoo Z.E. | SmartPlanet.fr

Colizen, e-livreur 100% électrique, étrenne la Kangoo Z.E.

Par Thierry Noisette | 7 avril 2011 | 0 commentaire

Cette entreprise de livraison pour sites marchands disposera fin 2011 d’une flotte de 50 voitures électriques Kangoo Z.E. La start-up a reçu ce matin la visite de la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

La livraison est un métier au moins aussi vieux que le commerce, mais il peut se prêter à l’innovation. C’est ce que démontre Colizen, une jeune pousse (qui s’appelle Logiperf mais utilise la marque Colizen) de livraison pour e-commerce, qui a reçu ce matin la visite de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Nathalie Kosciusko-Morizet.

En pleine période de Semaine du développement durable et des premières Assises nationales de l’air, NKM n’est pas venue dans l’entrepôt du 18ème arrondissement qui est une des « agences de distribution urbaine » de Colizen uniquement pour saluer son boom – elle a tweeté auparavant sur sa visite dans une société en croissance de 30%, et a confié ensuite sa surprise, il s’agit bien de 30%… mais par mois!

Colizen livre actuellement dans Paris, les 23 communes voisines et les Hauts-de-Seine. Elle va bientôt ajouter au 75 et au 92 les 93 et 94 (Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), ainsi que d’autres agglomérations en France, en commençant par Lille.

Elle livre à domicile, sept jours sur sept et sur rendez-vous dans un créneau de 30 minutes (évitant le supplice bien connu de la longue tranche horaire où l’on dépérit en attendant une livraison qui arrive toujours à la fin de la période annoncée). Elle livre notamment pour les sites marchands de Nespresso, Mister Good Deal, Aquarelle, Smartbox…

La ministre de l'Ecologie au volant d'une Kangoo Z.E de Colizen (photo Arnaud Bouissou - MEDDTL)

Mais la PME a surtout une caractéristique « propre »: elle n’emploie que des véhicules électriques. Jusqu’à maintenant, une dizaine de quadricycles Goupil, et depuis quelques heures, une Kangoo Z.E. (une des toutes premières livrées).

Les Goupil sont très maniables et pratiques pour les livraisons urbaines que pratique Colizen, nous a indiqué Jérôme Do, cofondateur de Colizen. Dans les 4 m3 de cet utilitaire de petit gabarit (1,30 m x 3,80 m) peuvent se nicher jusqu’à 80 colis pour une tournée.

Une tournée supplémentaire possible

Cependant, par rapport aux 70 km d’autonomie et huit heures de temps de recharge d’un Goupil, qui permettent deux tournées en hyper-centre, le petit dernier de Renault apportera la possibilité d’une troisième tournée – il est possible de recharger partiellement pendant deux ou trois heures pour regagner 30% de batterie.

Colizen est même un des premiers à étrenner le véhicule électrique de Renault, et d’ici la fin de l’année, l’entreprise se dotera d’une flotte de 50 Kangoo Z.E., pour lesquels elle a signé une lettre d’intention lors du salon Eco Transport et Logistics.

Ce matin, après la visite et les discours, Nathalie Kosciusko-Morizet a d’ailleurs profité d’une manoeuvre au volant d’un livreur, Mamadou, pour se glisser sur le fauteuil passager et faire un tour des entrepôts (dans un silence parfait de l’engin, qui est presque déstabilisant tant le véhicule n’émet aucun son).

Avant cette mini-balade test, la ministre de l’Ecologie avait surtout rappelé la mise en place l’an prochain des premières Zapa (Zones d’action prioritaire pour l’air), qui testeront l’exclusion de véhicules trop polluants en particules fines et en dioxyde d’azote (NO2), dans plusieurs agglomérations volontaires.

2.000 colis par jour

Au volant de ses Goupil, Colizen est devenu en deux ans « leader de la livraison écologique », a affirmé ce matin son directeur général  Fabien Esnoult. L’entreprise livre 2.000 colis par jour, et compte une vingtaine de salariés et une vingtaine de livreurs en plus, a expliqué son DG. Elle va s’étendre l’an prochain à l’international, en allant à Bruxelles et Barcelone.

Derrière la vitrine écologique de sa flotte sans gaz d’échappement, se cachent moult détails techniques (progiciel spécifique, chargement des adresses de livraison sur des Google Phones, traçabilité des colis…), qui expliquent que cette dynamique start-up ait bénéficié du soutien d’Oseo et du conseil régional d’Ile-de-France.

La Kangoo Z.E., même charge et volume que la thermique

Le représentant de Renault, Fabien Goulmy, directeur de la gamme commerciale fourgonnettes de la direction Véhicules utilitaires Renault, a souligné que « la logistique urbaine est un facteur majeur de la qualité de vie, toutes les études le montrent ».

La nouvelle Kangoo (pour les amateurs d’histoire automobile, la Kangoo est une lointaine héritière de la glorieuse 4L, ou R4, qui comme la 2 CV de Citroën fut un grand classique) a une autonomie annoncée de 160 km et un temps de charge de 6 à 8 heures, pour les mêmes capacités de charge et de volume que son aînée thermique.

Et avec ce premier des quatre nouveaux modèles de véhicules électriques annoncés par Renault (avec la Fluence, la Zoe et la Twizy – voir leur présentation dans Cartech.fr), la firme au losange affiche son optimisme. « La Zapa, c’est un challenge, et nous ferons tout pour que ce soit positif », a déclaré  Fabien Goulmy.

Colizen, dont les dirigeants ont affiché tout à l’heure leur soutien aux Zapa, participe au programme d’expérimentation SAVE des véhicules électriques Renault et Nissan.

A lire aussi

Pour NKM, la Zapa est un enjeu de santé publique et un outil de reconquête des centres-villes – 7 avril 2011

Transports et logistique, les camions veulent passer au vert – 31 mars 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite