Une start-up promet la création locale et abordable d’hydrogène | SmartPlanet.fr

Une start-up promet la création locale et abordable d’hydrogène

Par la rédaction | 14 décembre 2012 | 0 commentaire

Dans le futur, les eaux usées et autres déchets liquides de votre ville pourraient servir à produire de l’hydrogène. Une jeune pousse exploite actuellement des raffineries à l’aide d’une technologie qui nécessite bien moins d’électricité que les méthodes de production plus établies.

par David Worthington

MagneGas Corporation, basée en Floride, a obtenu des brevets pour une méthode consistant à faire pénétrer le liquide dans le plasma à une vitesse élevée et à maintenir un arc stable. Le plasma est un gaz qui est chauffé à des températures extrêmement élevées et qui est ionisé pour devenir électroconducteur. En maintenant un arc stable, la production de gaz est plus économique à un coût moyen de 24 dollars de l’heure, explique Luisa Ingargiola, directrice financière de MagneGas.

Un coût de fonctionnement faible est important, car la production d’hydrogène est généralement peu efficace et onéreuse (PDF).

MagneGas utilise les infrastructures locales, de sorte que le transport et le stockage sont moins problématiques. Cependant, l’entreprise ne se concentre pas pour l’instant sur la création d’hydrogène, mais sur l’utilisation commerciale d’un mélange de gaz qui est le résultat de son procédé.

Ce procédé génère un gaz qui porte le nom de l’entreprise, MagneGas. Ce gaz est composé d’environ 65% d’hydrogène, qui peut être dissocié et vendu, explique Luisa Ingargiola. L’entreprise positionne actuellement MagneGas comme une alternative au gaz naturel et un substitut à l’acétylène dans le soudage. L’acétylène est en effet cancérigène et produit des émissions de carbone lorsqu’il brûle. En revanche, il émet moins de gaz à effet de serre que le gaz naturel.

MagneGas a déjà des clients pour les deux usages ; le combustible est apparu sur le marché en 2011 et est produit dans de petites raffineries sur site. Le plan de développement de MagneGas est de posséder et d’exploiter des mini-raffineries et de vendre le combustible produit. L’entreprise génère également des revenus via la vente d’équipements et prévoit la mise en service de 6 à 8 raffineries pour ses clients d’ici la fin de l’année prochaine. General Motors, le deuxième plus grand constructeur automobile au monde, en fait notamment partie.

Véritable tête d’affiche, GM utilise MagneGas pour le travail des métaux dans une usine du Michigan. Une Chevrolet Cavalier transformée pour fonctionner au gaz naturel utilise également le MagneGas. Avec des clients comme GM, MagneGas est optimiste quant à son prochain exercice. L’industrie métallurgique sera sa cible principale.

MagneGas est une société cotée en Bourse qui a été fondée en 2007 après quasiment 25 ans de recherche et développement. Ses opérations sont financées par la société d’investissement Northland Capital. Luisa Ingargiola prévoit que MagneGas rentrera dans ses fonds en 2013. « Nous avons une dette quasi nulle et beaucoup de liquidités », se réjouit-elle.

Ses marchés futurs pourraient inclure la vente d’hydrogène, le traitement des déchets municipaux et les applications agricoles, telles que la stérilisation du fumier et la production d’engrais comme dérivé de la création de gaz. La société étudie également la transformation du dioxyde de carbone en d’autres composés chimiques.

À lire aussi

Carrefour étrenne des camions au biométhane produit avec ses déchets – 14 novembre 2012

Norvège: utiliser l’hydrogène d’origine renouvelable pour les transports – 9 novembre 2012

Biocarburant: une station-service accolée à une usine en Lorraine – 24 octobre 2012

Un véhicule à hydrogène pour les facteurs franc-comtois – 17 juillet 2012

Areva inaugure une pile à combustible à l’hydrogène pour data center – 21 juin 2012

En Allemagne, une station-service d’hydrogène solaire – 9 mars 2012

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite