Colloque du SER: industriels et politiques autour des énergies renouvelables

Par Thierry Noisette | 8 février 2012 | 0 commentaire

Grands énergéticiens, industriels et professionnels des filières éolienne, solaire, etc., ministres, candidats: le colloque du Syndicat des énergies renouvelables a illustré la montée en puissance des ENR dans l’économie et la société.

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a tenu hier son 13ème colloque annuel, à Paris à la Maison de l’Unesco. Plusieurs centaines de professionnels ont suivi les interventions des deux ministres du secteur, le ministre de l’Industrie Eric Besson et la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, ainsi que quatre tables rondes, les interventions de grands groupes et la présentation du Livre blanc des énergies renouvelables, publié le mois dernier par le SER.

Jean-Louis Bal, président du SER, en a rappelé les grandes lignes, notamment la possibilité de créer d’ici 2020 quelque 125.000 emplois supplémentaires dans les ENR, en particulier dans l’éolien et le solaire photovoltaïque. Il a aussi critiqué le moratoire sur le photovoltaïque (PV) fin 2010 et les changements par à-coup de la réglementation, auxquels le SER attribue la perte de 7.000 emplois dans la filière PV.

La création d’emplois, « c’est mon livre blanc à moi », a déclaré quant à elle la ministre de l’Ecologie. Pour NKM, « si notre soutien aux énergies renouvelables se traduit en surcoût pour le consommateur sans retombées sur l’emploi, il sera contesté et perdra sa légitimité ».

Elle a aussi affirmé « je conteste vivement le discours de ceux qui disent qu’en période de crise, ce n’est pas le moment de s’occuper de la transition énergétique », soulignant qu’au contraire la filière verte est un moteur de croissance et résiste à la crise.

Les géants de l’énergie étaient tous présents. Le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, a souligné en ouverture du colloque que son groupe est maintenant le premier producteur d’énergie renouvelable en France et veut la doubler d’ici 2020.

Luc Oursel, président du directoire d’Areva, a quant à lui annoncé le quasi-doublement (+98%) du carnet de commande de son groupe dans les ENR – 4% de l’activité d’Areva.

Eolien en mer: le calendrier sera tenu, affirme NKM

Les appétits pour l’éolien offshore ont été réaffirmés par plusieurs des candidats à l’appel d’offres de juillet, dont GDF Suez, Areva ou encore EDF. La ministre de l’Ecologie a affirmé que le calendrier annoncé pour l’éolien en mer sera respecté: les lauréats du premier appel d’offres et les zones retenues pour le deuxième appel d’offres seront annoncés en avril avant l’élection présidentielle, a promis Nathalie Kosciusko-Morizet.

Il a été principalement question d’électricité hier, mais le rôle d’autres énergies a aussi été rappelé. NKM a regretté que « l’on parle trop peu de la méthanisation, alors qu’elle peut toucher des régions où l’économie et l’emploi souffrent de la crise ».

Aymeric de Galembert, PDG de Seguin Duteriez (cheminées, poëles, foyers), a noté que l’on parle moins du secteur bois chaleur parce que les technologies sont assez matures, « mais c’est une filière fortement génératrice d’emplois » et un domaine avec beaucoup de R&D.

Deux candidates écologistes présentes

La dernière table ronde hier, autour de la présidentielle justement, réunissait des candidates (Eva Joly, EELV, et Corinne Lepage, Cap 21) et des représentants de candidats (Marie-Hélène Aubert, PS, pour François Hollande, Chantal Jouanno, UMP – en pointillés donc pour le pas encore candidat déclaré Nicolas Sarkozy -, Mathieu Agostini, pour Jean-Luc Mélenchon, Front de gauche, et Yann Wehrling, Modem, pour François Bayrou).

Plutôt consensuelle, tous soutenant en gros le Livre blanc du SER, cette table ronde animée par l’écrivain Erik Orsenna fut au passage la seule avec des femmes (17 intervenants pour les trois tables précédentes) – sexisme renouvelé dans les énergies renouvelables (encore un secteur pour les féministes de la Barbe…)?

À lire aussi

Colloque énergies renouvelables: Total et le solaire, R&D au CEA, Alstom et les énergies marines… – 8 février 2012

Pour Gérard Mestrallet (GDF), « il ne faut négliger aucune ressource » – 6 février 2012

Eolien en mer: dix dossiers de candidature ont été déposés – 12 janvier 2012

Areva réduit emplois et investissements et compte sur l’EPR et les énergies renouvelables – 13 décembre 2011

Nucléaire, énergies renouvelables: la politique énergétique au premier plan de la campagne présidentielle – 28 novembre 2011

L’économie verte pèse près d’un million d’emplois en France – 15 juin 2011

Mots-clefs :, , , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite