Delphine Batho: « Pas de sujet tabou » au débat sur la transition énergétique | SmartPlanet.fr

Delphine Batho: « Pas de sujet tabou » au débat sur la transition énergétique

Par la rédaction | 26 novembre 2012 | 1 commentaire

La ministre de l’Écologie annonce que le débat, mené par un comité rassemblant syndicats, chefs d’entreprise, ONG, élus locaux et consommateurs, portera sur quatre questions: les économies d’énergie, les énergies renouvelables et le financement et la part des différentes sources d’énergie.

Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a donné une interview parue hier dans Le Parisien.

Parmi les points abordés par le quotidien, une question porte sur le gaz de schiste (« la position du président a-t-elle évolué? »). Réponse:

« François Hollande a rappelé qu’aucune loi n’interdit la recherche. Mais s’il s’agit, au nom de la recherche, d’autoriser la fracturation hydraulique, c’est non car les atteintes environnementales sont incontestables. Les gaz de schiste qui sont sortis par la porte n’ont pas vocation à revenir par la fenêtre!

Le Parisien: Est-on assis sur un tas d’or, comme le prétendent les pétroliers?

Les compagnies américaines qui exploitent les gaz de schiste sont à la recherche de nouveaux marchés pour rentabiliser leurs investissements. Elles ont donc besoin d’entretenir l’idée que ces ressources sont abondantes, alors qu’elles sont sans doute largement surévaluées.

Questionnée sur le débat sur la transition énergétique, qui débute jeudi 29 novembre, et la présence de l’ancienne dirigeante d’Areva, Anne Lauvergeon, dans le comité de pilotage, Delphine Batho répond:

« Sur la politique de l’énergie, il y a des points de vue radicalement différents. Il n’est donc pas étonnant que la mise en place des règles de ce débat crée des tensions. Comment réduire de 25% la part du nucléaire sans avoir des personnes compétentes dans ce domaine? Tout le monde a sa place dans le débat.

Le Parisien: Quelle forme prendra ce débat?

Dès février, des discussions seront organisées dans toute la France et sur Internet. Un comité rassemblant les syndicats, les chefs d’entreprise, les ONG, les élus locaux et les consommateurs procédera à des auditions publiques autour de quatre grandes questions : les économies d’énergie, les énergies renouvelables, le financement et la part des différentes sources d’énergie (nucléaire, hydraulique, etc.). Il n’y aura pas de sujet tabou, contrairement au Grenelle de l’environnement sous Sarkozy, où il était interdit d’évoquer le nucléaire. C’est ce comité et les débats citoyens qui élaboreront les recommandations à la base de la future loi. »

À lire aussi

Thierry Lepercq: l’énergie solaire, « un antidote au déni » – 23 novembre 2012

Politique marine: le ministre Frédéric Cuvillier fait le point – 22 novembre 2012

Delphine Batho annonce la relance du compteur Linky – 15 novembre 2012

Six personnalités contrastées pour piloter le débat sur l’énergie – 12 novembre 2012

Coup de gueule de trois associations de journalistes contre la ministre Delphine Batho – 12 novembre 2012

Politique énergétique, gaz de schiste, renouvelables: commentaires de Batho et de Montebourg – 18 septembre 2012

Mots-clefs :, , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Manso

    29 novembre 2012

    « Pas de sujet tabou » au débat sur la transition énergétique ?
    J’en doute fort ! En effet, on peut être presque sûr que le dossier
    démographique ne sera pas abordé. Et pourtant, le bien-fondé et
    l’opportunité de l’arrivée d’environ 10 millions de français
    supplémentaires d’ici à 2050 pose question. Certes, il est
    possible de décroître la consommation énergétique tout en
    continuant à augmenter le nombre de consommateurs, mais c’est
    vraiment rechercher les difficultés. En réalité, promouvoir une
    Démographie Responsable serait sans doute la meilleure piste à
    suivre…

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite