Delphine Batho: pour l’heure, « on est loin d’espérer une action efficace » de réduction des gaz à effet de serre à Doha

Par Thierry Noisette | 3 décembre 2012 | 0 commentaire

En audition à la commission du développement durable de l’Assemblée, la ministre de l’Écologie, qui se rend cette semaine avec les ministres des Affaires étrangères et du Développement à la conférence de Doha, a présenté les objectifs de la France, et la conférence passée d’Hyderabad sur la biodiversité.

Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a été reçue en audition par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale, le 28 novembre (le compte-rendu est en ligne ici).

Cette audition de mercredi portait sur la conférence d’Hyderabad sur la diversité biologique, qui a eu lieu du 8 au 20 octobre dernier, et sur la conférence de Doha sur les changements climatiques, ouverte le 26 novembre et dont la session ministérielle devant se dérouler du 5 au 7 décembre. La ministre s’y rend du 4 au 8 décembre (voir son agenda – en PDF).

La conférence d’Hyderabad, a estimé Delphine Batho, « a livré un résultat satisfaisant », avec le doublement d’ici à 2015 de l’aide accordée aux pays en voie de développement dans le cadre du financement multilatéral, puis le maintien à niveau des contributions de 2015 à 2020:

« La protection du milieu marin et de la biodiversité marine constitue la seconde avancée majeure d’Hyderabad, avec la décision de procéder à un inventaire dans des zones d’intérêt écologique et biologique. La France a obtenu d’y inclure la mer Méditerranée. C’est un premier acquis, sachant que notre pays milite pour la mise en œuvre d’un statut pour les zones de haute mer, actuellement res nullius. [en droit, "chose de personne », voir cet article sur la haute mer] (…)

Les autres avancées concernent les liens entre biodiversité et climat avec le programme Red Plus sur la déforestation et les activités de géo-ingéniérie climatique pour lesquelles a été réaffirmé le moratoire décidé à Nagoya. »

À la conférence de Doha, la délégation française sera conduite par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, par le ministre délégué chargé du Développement, Pascal Canfin, et par la ministre de l’Écologie Delphine Batho.

« La délégation française sera animée d’un triple objectif: à court terme, appliquer la seconde période du Protocole de Kyoto dès le 1er janvier 2013, sans attendre les ratifications; agir pour un financement au bénéfice des pays en voie de développement pour les accompagner dans leur lutte contre le réchauffement climatique.

Rappelons que la France est actuellement le second contributeur européen pour cette action. Notre pays, qui a noué des liens de longue date avec les pays africains ainsi qu’avec des États insulaires peut jouer un rôle très utile dans le dialogue que les pays développés et l’Union européenne entretiennent avec ces États; enfin, établir les conditions d’un accord universel sur le climat en 2015. »

François Holllande souhaite que la France accueille en 2015 la conférence sur le climat, a rappelé la ministre. « Pour l’heure, quand on fait le total des engagements pris par les différents pays, on est loin d’espérer une action efficace en faveur de la réduction des gaz à effet de serre », a exposé Delphine Batho.

Interrogée sur les subventions défavorables à l’environnement, elle a répondu que « la feuille de route de la Conférence environnementale prévoit leur réexamen : il sera opéré, en vue de formuler des propositions qui pourraient in fine trouver leur place dans le projet de loi de finances pour 2014, par le groupe de travail permanent sur la fiscalité écologique que j’installerai avant fin décembre avec Pierre Moscovici. »

À lire aussi

Transition énergétique: architecture complexe pour un débat « démocratique et citoyen » – 29 novembre 2012

Laurence Tubiana, « facilitatrice » du débat sur l’énergie: « Nous sommes en retard sur les trois objectifs européens » – 29 novembre 2012

Jean Jouzel: agir maintenant sur le climat pour ne pas le faire dans la panique dans quelques décennies – 20 novembre 2012

La Banque mondiale met en garde contre la catastrophe du réchauffement climatique – 19 novembre 2012

François Hollande à la conférence environnementale: « La France se mobilisera dans la transition énergétique » – 14 septembre 2012

Fiscalité écologique: appel d’associations à Ayrault et Hollande – 27 juin 2012

Mots-clefs :, , , , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite