Deux adolescents du Swaziland décrochent un prix pour leur système hydroponique | SmartPlanet.fr

Deux adolescents du Swaziland décrochent un prix pour leur système hydroponique

Par la rédaction | 25 juin 2012 | 0 commentaire

(vidéo) Deux garçons de 14 ans ont conçu et développé une méthode de culture sans terre, utilisant compost et déjections de poules. Ils ont remporté un concours organisé par Scientific American.

par Rose Eveleth

Combien d’adolescents ont 50.000 dollars à leur disposition? Eh bien, c’est désormais le cas de deux lycéens du Swaziland (ou pour être plus exact, 25.000 dollars chacun, ce qui reste une belle somme). Cet argent est néanmoins mérité: les deux lycéens ont remporté cette somme au tout premier concours Science in Action de Scientific American à l’occasion du Concours de science Google pour avoir développé un système hydroponique afin d’aider les paysans locaux.

Sakhiwe Shongwe et Bonkhe Mahlalela (14 ans chacun) ont développé un moyen de produire des cultures et des légumes en grande quantité dans un espace limité et sans terre. Leur projet est résumé dans la vidéo ci-dessous.

Image de prévisualisation YouTube

Ils ont baptisé leur système méthode hydroponique unique et simplifiée (Unique Simplified Hydroponics Method), ou USHM; comme de vrais scientifiques, ils ont vite adopté les acronymes. Ce système utilise le compost des environs en guise de terre mise dans des cartons de récupération, et les rejets de nutriments du guano de poules en guise de fertilisant. Pour tester leur système comparé à une exploitation de subsistance conventionnelle, ils ont cultivé des courgettes et de la laitue.

Les résultats étaient nettement favorables à leur système USHM. Celui-ci a montré une hausse de 152% des végétaux par unité de terre et une augmentation de 350% du taux de croissance moyen.

Sakhiwe Shongwe et Bonkhe Mahlalela sont bien placés pour connaître les besoins des cultures. Environ 80% des légumes consommés dans leur pays natal n’y sont pas cultivés, mais sont importés d’Afrique du Sud. Près de la moitié de la population compte sur l’aide alimentaire pour pouvoir se nourrir en quantité suffisante. Sur leur site web, ils expliquent que la famille de Bonkhe vit dans une région rurale du Swaziland. « Comme la plupart des paysans swazis pratiquant l’agriculture de subsistance, sa famille ne produit pas suffisamment chaque année pour pouvoir se nourrir jusqu’à la récolte suivante », écrivent-ils.

Le blog Budding Scientist de Scientific American s’est entretenu avec les deux lauréats (et ce, avant même de savoir qu’ils avaient remporté le prix). Sakhiwe Shongwe explique pourquoi ils voulaient développer quelque chose pour leur communauté.

« Je pense que le Swaziland n’a pas besoin des tonnes d’aide alimentaire provenant des pays occidentaux et orientaux, ni de stratégies complexes que le pays ne peut pas se permettre pour résoudre sa faible productivité alimentaire. L’éducation des agriculteurs de subsistance est la clé, et notre projet expérimental s’avère être l’une des meilleures approches. Si nous pouvons apporter aux agriculteurs de subsistance swazis cette connaissance de la culture hydroponique simplifiée, pour produire des cultures biologiques, une des difficultés du pays (la pénurie alimentaire) pourrait être considérablement amoindrie.

Hormis le fait que chaque famille aurait de quoi se nourrir en quantité suffisante, les surplus de production pourraient être vendus sur les marchés locaux, ce qui réduirait le prix élevé des aliments qui est essentiellement dû au coût du transport des légumes depuis l’Afrique du Sud. »

Il y a toutes sortes de difficultés à produire des aliments en Afrique. Difficile de savoir si l’USHM pourra résoudre ou non ces problèmes. Néanmoins, pour un concours scientifique destiné aux jeunes, Sakhiwe Shongwe et Bonkhe Mahlalela ont grandement impressionné les juges de Scientific American. À présent, le duo a l’opportunité de se rendre au siège de Google en Californie et de participer à un programme de mentorat d’un an.

Via: Scientific American

Image: Ryan Somma / Wikimedia Commons

À lire aussi

À Haïti, du solaire photovoltaïque pour un foyer d’enfants – 19 juin 2012

Trois projets éoliens pour EDF en Afrique du Sud – 6 juin 2012

Concours spatial: les jeunes gagnants mettront à l’épreuve bactéries et araignées – 2 avril 2012

La bouteille solaire, un éclairage malin dans les bidonvilles – 6 décembre 2011

Le Lesotho prépare la plus grande centrale à énergie renouvelable d’Afrique – 4 novembre 2011

Une application pour mobile aide les fermiers du Kenya – 21 octobre 2011

Mots-clefs :, , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite