Fabien Terraillot (Redressement productif): le Big Data, un enjeu de compétitivité | SmartPlanet.fr

Fabien Terraillot (Redressement productif): le Big Data, un enjeu de compétitivité

Par Thierry Noisette | 12 février 2013 | 1 commentaire

Smart Data >>
(vidéo) A la fois source de création de valeur pour les entreprises qui proposent des solutions et enjeu de compétitivité pour les entreprises clientes, le Big Data a fait l’objet d’un appel à projets qui a suscité « un fort taux de réponses », nous indique Fabien Terraillot, de la DGCIS.

Fabien Terraillot est chef du bureau du Logiciel à la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS) au ministère du Redressement productif.

Dans cet entretien, il nous expose l’enjeu du Big Data pour le ministère du Redressement productif:

- un enjeu de création de valeur pour les entreprises fabriquant des solutions – un marché évalué par certaines études à 25 milliards d’euros d’ici à 2015, rappelle-t-il.

- un enjeu de compétitivité pour les entreprises utilisatrices des solutions de Big Data.

- l’appel à projets « Informatique en nuage – cloud computing » du Programme des investissements d’avenir, clos mi-juillet 2012, a suscité beaucoup d’intérêt, obtenant un fort taux de réponses, notamment de start-ups technologiques. Résultats à venir prochainement, annoncés par le ministre (Arnaud Montebourg).

La partie R&D de cet appel comportait deux volets, mentionnait le ministère l’an dernier:

- Les verrous technologiques du « Big data », classés selon deux axes principaux: les architectures de traitement et le co-design, d’une part, les outils et méthodes pour l’exploitation de grands flux et volumes de données, d’autre part. Ces axes recouvrent des problématiques horizontales, donc susceptibles d’intéresser de nombreux métiers.

- Les grandes catégories de défis applicatifs, parmi lesquels on peut citer l’exploitation des données scientifiques et environnementales, des données d’entreprise (business intelligence), des données liées au commerce et à la consommation, des données textuelles, des contenus multimédia, des données publiques et des données ouvertes.

À lire aussi

Comment éviter la grippe grâce au Big Data – 8 février 2013

Big Data: mieux exploiter les données des entreprises – 4 février 2013

Me Thierry Dor: vers une extension de l’opt-in pour la collecte des données personnelles en Europe – 4 février 2013

À New York, un institut sur le Big Data va stimuler la recherche et l’économie de la ville – 23 novembre 2012

L’Europe finance des recherches pour rendre le cloud computing plus écologique – 26 septembre 2012

Dix projets d’e-éducation sélectionnés pour les investissements d’avenir – 20 mars 2012

Mots-clefs :, ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    business intelligence

    10 avril 2013

    En effet, le Big Data est un atout pour le client mais aussi pour le
    fournisseur. Seulement pour le fournisseur, le Big Data ne fait-il
    pas plus office de publicité qu’autre chose ?

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite