Laurence Tubiana, « facilitatrice » du débat sur l’énergie: « Nous sommes en retard sur les trois objectifs européens » | SmartPlanet.fr

Laurence Tubiana, « facilitatrice » du débat sur l’énergie: « Nous sommes en retard sur les trois objectifs européens »

Par la rédaction | 29 novembre 2012 | 1 commentaire

Revue de web: Laurence Tubiana, qui jouera un rôle central dans le pilotage du débat sur la transition énergétique, pointe les retards français et l’importance d’aller vers une société plus sobre en carbone.

Ce jeudi commence le débat sur la transition énergétique, dont l’organisation et le comité de pilotage ont finalement été annoncés il y a trois jours.

Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, tient cet après-midi une conférence de presse avec les six autres membres du comité de pilotage. En attendant, on peut s’en faire une première idée en lisant l’interview dans Le Monde de Laurence Tubiana, désignée comme « facilitatricedes échanges » par la ministre.

L’ancienne conseillère pour l’environnement du Premier ministre Lionel Jospin, actuellement directrice de l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI), devra faire la synthèse des échanges qui promettent d’être et très divergents, et très nombreux (voir la structure passablement complexe du débat, avec sept collèges, un comité des experts etc.).

Elle promet un « débat équitable », où « toutes les opinions seront représentées et tous les points de vue entendus. Il sera ouvert: la copie n’a pas été écrite à l’avance et aucun sujet n’est tabou. »

Elle relève:

« Certains s’interrogent aussi sur la nécessité de ce débat, alors que la France dispose d’un prix de l’électricité attractif, source de compétitivité. C’est une vision de court terme, car ces prix vont augmenter. Qui plus est, nous sommes en retard sur les trois objectifs européens fixés pour 2020: réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 20%; réaliser 20% d’économies d’énergie; et porter la part des renouvelables à 20% de la consommation.
Les deux tiers de notre consommation d’énergie finale sont encore d’origine fossile. Nous importons gaz, charbon, pétrole. Est-ce vraiment opportun de continuer à verser cette « rente », qui pèse lourd dans le déficit de notre balance commerciale et, surtout, qui n’est pas recyclée dans notre économie? Investissons plutôt dans la sobriété énergétique, dans les renouvelables, sources d’innovations technologiques, de création de valeur et d’emplois. C’est une révolution industrielle qui se prépare. »

Questionnée sur deux sujets controversés, le nucléaire et les gaz de schiste, Laurence Tubiana estime que

« Le nucléaire est encore avec nous pour longtemps, quelles que soient les décisions qui seront prises après 2017. Le débat va éclairer ce que peut traduire ce chiffre de 50% [de part du nucléaire en 2025, promesse de François Hollande]. Il dépend notamment beaucoup de la demande d’électricité dans les vingt ans qui viennent. Henri Proglio, le patron d’EDF, explique que la hausse de la demande sera telle que le nucléaire va tomber mécaniquement à 50 % de la production… »

Sur le gaz de schiste, elle répond en questions: « N’est-il pas raisonnable de prendre six mois de discussions pour comprendre les enjeux au-delà du moratoire instauré par François Hollande jusqu’à la fin de son quinquennat? Sur quelles hypothèses travailler pour les échéances 2030-2050? »

Source: « Cessons les postures idéologiques sur l’énergie » – Le Monde

Image: Alumnos de la UPC via Wikipédia, sous licence Creative Commons CC by-sa

À lire aussi

Sept collèges pour le débat sur la transition énergétique – 26 novembre 2012

Delphine Batho: « Pas de sujet tabou » au débat sur la transition énergétique – 26 novembre 2012

Six personnalités contrastées pour piloter le débat sur l’énergie – 12 novembre 2012

Politique énergétique, gaz de schiste, renouvelables: commentaires de Batho et de Montebourg – 18 septembre 2012

Coûts du nucléaire: la Cour des comptes relève les incertitudes du futur – 31 janvier 2012

Henri Proglio (EDF) prévoit 22 à 34% de hausse du prix de l’électricité en dix ans – 9 novembre 2011

Mots-clefs :, , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Manso

    29 novembre 2012

    Laurence Tubiana, qui est une des rares personnalités de notre
    pays à avoir osé s’exprimer sur le sujet de la croissance démographique excessive de notre espèce, devrait profiter de ce
    « débat sur la transition énergétique » pour poser la question de
    l’opportunité de l’arrivée d’environ 10 millions de français
    supplémentaires d’ici à 2050…
    Certes, il est possible de décroître la consommation énergétique
    tout en continuant à augmenter le nombre de consommateurs (!),
    mais c’est un vrai casse-tête et c’est se mettre volontairement
    des bâtons dans les roues.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite