Nicolas Hulot envoyé spécial du président de la République pour la préservation de la planète | SmartPlanet.fr

Nicolas Hulot envoyé spécial du président de la République pour la préservation de la planète

Par Thierry Noisette | 6 décembre 2012 | 0 commentaire

L’ancien animateur TV, 57 ans, revient en politique avec un titre inédit au service d’une « diplomatie environnementale renforcée », annonce l’Élysée.

Nicolas Hulot (2008)

François Hollande a reçu ce jeudi matin à l’Elysée Nicolas Hulot, qu’il a nommé « envoyé spécial du Président de la République pour la préservation de la planète », annonce la présidence de la République.

« Les objectifs de sa mission seront notamment de:

- sensibiliser, informer et mobiliser la communauté internationale sur la crise écologique mondiale et les moyens pour y faire face, notamment là où ces enjeux ne sont pas suffisamment pris en compte;

- promouvoir les idées et les valeurs de la France en matière de développement durable et de protection de la planète;

- relayer les propositions de la société civile (entreprises, associations, collectivités locales…) pour mieux préserver notre environnement et favoriser le développement humain. »

Le communiqué précise que cette mission, bénévole, « bénéficiera de l’appui des ministères compétents ».

« La France fait de la transition écologique et énergétique une priorité de son action nationale et diplomatique. Au moment où elle s’implique résolument dans les négociations internationales pour l’environnement et le climat, et qu’elle exprime à Doha sa disponibilité pour accueillir la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique en 2015, elle met en place une diplomatie environnementale renforcée et ouverte à la société civile.

Aux côtés des Ambassadeurs pour le climat et pour l’environnement, M. Nicolas Hulot mettra ainsi ses compétences et ses engagements au service de l’ambition de la France pour un développement durable qui concilie dynamisme économique, progrès social, et préservation de la planète. »

Cette fonction inédite, telle qu’elle est présentée, laisse un certain nombre de questions dans le flou pour l’instant, comme son articulation avec les administrations et personnalités en charge de ces sujets, ou pour le relais « des propositions de la société civile » sa situation par rapport à la conférence environnementale. Le Premier ministre y avait notamment annoncé que le Conseil national du développement durable et du Grenelle de l’environnement  se transformera en Conseil de la transition écologique.

Rendu célèbre par son émission de TV « Ushuaïa » sur TF1 depuis 1987, Nicolas Hulot est devenu au fil des ans un défenseur de l’environnement – parfois controversé notamment pour les sponsors de son programme – et a créé la fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme (FNH).

En 2007, il propose via sa fondation une charte, le Pacte écologique, qui est signée par les trois premiers candidats (en nombre de voix au premier tour), Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou, et plusieurs autres candidats.

Candidat malheureux à la candidature pour EELV (Europe Ecologie Les Verts) pour l’élection présidentielle de 2012 où il fut battu par Eva Joly, il s’est abstenu ensuite de participer à la campagne (il déclarera plus tard avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon).

Le 27 novembre, Nicolas Hulot avait déclaré dans une interview au Parisien que le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est « un investissement archaïque qui sacrifie l’avenir à des intérêts à court terme ».

A sa sortie de l’Elysée tout à l’heure, rapporte l’AFP, Nicolas Hulot a laissé entendre qu’une de ses premières visites internationales pourrait être en Equateur, « qui a décidé de geler une grande partie de ses réserves pétrolières ». Il faut « valoriser ce qui marche », a-t-il souligné, relevant qu’il y a des pays « qui ne nous ont pas attendus pour engager la mutation écologique » et dont l’Equateur pourrait être « une sorte d’ambassadeur ».

Photo: Olivier Tétard via Wikipédia, sous licence Creative Commons CC by-sa

À lire aussi

Delphine Batho: pour l’heure, « on est loin d’espérer une action efficace » de réduction des gaz à effet de serre à Doha – 3 décembre 2012

Transition énergétique: architecture complexe pour un débat « démocratique et citoyen » – 29 novembre 2012

La Banque mondiale met en garde contre la catastrophe du réchauffement climatique – 19 novembre 2012

François Hollande à la conférence environnementale: « La France se mobilisera dans la transition énergétique » – 14 septembre 2012

Des associations écologistes fondent le Rassemblement pour la planète – 4 juillet 2012

Fiscalité écologique: appel d’associations à Ayrault et Hollande – 27 juin 2012

Mots-clefs :, ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite