« Watteco se doit de participer à la standardisation du smart grid » | SmartPlanet.fr

« Watteco se doit de participer à la standardisation du smart grid »

Par Nicolas Lecoq, Cleantech Republic | 30 avril 2011 | 0 commentaire

L’implantation du smart grid en France commence par le remplacement de nos bons vieux compteurs électromécaniques. Ainsi, il est prévu d’installer 35 millions de compteurs communicants d’ici 10 ans. Eric Berthaud, président de Watteco, nous explique en quoi son entreprise a un rôle à jouer dans ce vaste chantier.

Eric Berthaud, président de Watteco

Les réseaux intelligents d’énergie n’ont d’autres objectifs que de réguler notre consommation électrique afin de diminuer son impact environnemental. Eric Berthaud, président de l’entreprise Watteco, voit dans le smart grid un énorme potentiel, au point que d’après lui, dans dix ans, personne ne pourra s’en passer.

Smart Planet.fr – Qu’est-ce qui justifie et motive les multiples expérimentations de projets de  réseaux intelligents d’énergie menées actuellement à travers le monde?

Eric Berthaud – La principale motivation est claire: la population augmente, donc le besoin en électricité aussi. Or l’électricité produite est responsable de plus de 70% des émissions de gaz à effet de serre. Le réseau électrique, de par sa construction initiale, est dans l’incapacité de réguler et diminuer la consommation électrique de chaque ménage.

Dans une démarche de développement durable, il faut créer une infrastructure de réseau électrique qui va devenir communicant et intelligent pour savoir à tout instant ce que l’on consomme. Aujourd’hui, aucun moyen ne permet de renseigner sur la consommation instantanée de l’habitat. Un technicien EDF ne vient qu’une fois par trimestre.

Où en est-on dans le monde et en France?

Il y a de très gros investissements en Asie et aux Etats-Unis (« Obama package »). En Europe, l’Italie est le premier pays à s’être équipé de compteurs intelligents, suivi de près par les pays scandinaves. En France, EDF souhaite remplacer 35 millions de compteurs en 10 ans.

Globalement, on parle en 2010 de 60 millions de compteurs intelligents dans le monde, et on en espère 400 millions en 2015. Pour équiper la France, il faut compter 200 euros par compteur, soit une dépense d’environ 6 milliards d’euros.

Ce coût n’est-il pas un frein à l’adoption des compteurs intelligents?

Aujourd’hui, en regard du contexte législatif associé à la loi NOME votée l’année dernière abordant la dérégulation de l’électricité en France, une question s’impose: qui va financer? Sans doute un peu EDF, un peu le contribuable et un peu l’Etat français au travers du grand emprunt.

Autre réflexion, comment vont réagir les consommateurs à l’idée d’être « surveillés » par ces compteurs?

EDF a lancé une expérience pilote en Touraine et à Lyon en installant environ 300.000 compteurs intelligents. Nous attendons les retours de l’Ademe (partenaire de ce projet) pour savoir comment les consommateurs ont réagi à ces nouvelles technologies.

Comment se positionne Watteco sur ce marché du smart grid?

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’aujourd’hui un compteur communicant l’est vers l’extérieur d’un habitat. Ce que l’on souhaite, c’est qu’il soit communicant à l’intérieur. Nous voulons que les appareils électriques de votre habitat migrent vers un standard « smart grid ».

Par exemple, vous sortez en laissant un radiateur à 21°C alors que votre maison peut vivre à 17°C. Grâce à votre PC ou votre iPhone, vous « rentrez » dans votre habitat pour modifier la température.

Il ne faut pas prendre le smart grid comme une intrusion. Nous avons une technologie intéressante pour faire communiquer les compteurs par des fils électriques. Notre but: produire des solutions technologiques de CPL à bas coût, de faible encombrement et qui ne consomment rien.

Quelles vont être les prochaines étapes d’implantation du smart grid?

L’intégration des smart grids se fera en deux phases. La première, à court terme, sera la disponibilité d’un afficheur énergétique dans l’habitat. Nous pourrons fournir une information instantanée de la consommation électrique si vous êtes connectés à une box ADSL

Ce qui facilitera la deuxième phase: aboutir à l’établissement d’un standard. Les nouveaux appareils dans l’habitat devront communiquer avec le même standard. Rien n’est défini au niveau mondial, il va falloir standardiser les équipements de l’habitat. Watteco essaie de s’intégrer à cette standardisation.

Quels sont vos projets concrets en cours?

Nous participons au projet Premio en région PACA, soutenu par EDF et piloté par le pôle de compétitivité Capenergies. Il s’agit d’un vrai réseau intelligent à petite échelle. C’est un beau déploiement d’une chaîne intégrée de production d’électricité à Lambesc.

Nous sommes impliqués dans le concept d’habitat intelligent, avec un pilote sur radiateur, et chauffe eau. Nous attendons les premiers retours d’expérience à la fin de l’année. La région PACA est choisie pour sa forte demande énergétique. En Bretagne, la situation est identique, d’autres expériences pilotes sont en cours.

Votre expertise semble retenir l’attention d’entreprises prestigieuses…

Nous travaillons essentiellement avec des fabricants de semi-conducteurs, avec des grandes sociétés comme Texas Instruments qui vient de racheter National Semiconductor.

Cisco a créé en 2009 un « board » technologique dédié au smart grid dont nous faisons partie (avec Schneider Electric). Nous travaillons également avec le Japon, avec Panasonic autour de sa solution HEM (Home Energy Management).

Google en début d’année dernière a accepté de travailler avec nous dans le cadre de PowerMeter, son service d’affichage de consommation énergétique sur le web. Nous fournissons l’afficheur matériel.

Comment voyez-vous le futur des smart grids?

Souvenez-vous, à la fin des années 90, l’accès à internet s’obtenait à un débit de 56k. L’ADSL n’en était qu’à des expérimentations pilotes, et personne ne savait ce que c’était. Le smart grid aujourd’hui est dans une position similaire. Personne ne connait, mais dans dix ans, on ne pourra pas s’en passer…

A lire aussi

Un rapport sur les réseaux de distribution d’électricité – 12 avril 2011

Compteurs électriques: EDF prêt à déployer Linky en masse – 4 avril 2011

Smart grid: Alstom achète l’américain UISOL – 24 mars 2011

GridPocket, une plate-forme de services mobiles pour maîtriser la consommation d’énergie – 21 mars 2011

Alstom et le smart grid: « Nous passons à plus grande échelle » – 4 mars 2011

Mots-clefs :

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite