Accessibilité: ouvrir le Web aux personnes souffrant de handicaps | SmartPlanet.fr

Accessibilité: ouvrir le Web aux personnes souffrant de handicaps

Par la rédaction | 29 octobre 2012 | 0 commentaire

Les règles de standard édictées par le le World Wide Web Consortium (W3C) rendent la Toile plus accessible aux personnes handicapées. L’Organisation internationale de normalisation (ISO) et la Commission électrotechnique internationale (CEI) ont annoncé récemment leur validation de ces règles.

par Janet Fang

Quels sont les aménagements nécessaires pour que le web soit plus accessible aux milliards de personnes souffrant de handicaps à travers le monde?, s’est interrogé MIT News.

- Une personne sourde ou malentendante aura besoin de captures d’écran.

- Une personne atteinte d’épilepsie photosensible aura besoin d’une page qui ne clignote pas devant ses yeux.

- Une personne souffrant d’une déficience visuelle aura besoin de texte alternatif pour les images d’une page ou bien de pouvoir agrandir facilement la page.

- Une personne ayant un handicap aux mains aura besoin de naviguer facilement dans une page à l’aide de la reconnaissance vocale, d’une souris commandée par les mouvements de la tête ou encore d’un système à commande oculaire.

- Une personne atteinte d’une déficience cognitive voudra bénéficier d’une navigation homogène au sein d’un site web.

Après la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, le World Wide Web Consortium (W3C), qui développe des standards technologiques pour le web, a cherché à apporter les avantages du Web non seulement aux habitants de divers pays équipés de différentes ressources technologiques, mais aussi aux personnes souffrant de handicaps.

En 2008, le W3C a publié les Règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0. Il y a quelques jours, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et la Commission électrotechnique internationale (CEI) ont annoncé leur validation de ces règles.

Ce soutien est important car, pour l’industrie informatique, il est nécessaire d’avoir un ensemble d’exigences cohérent.

Judy Brewer du MIT, qui dirige l’Initiative d’Accès au Web (WAI) du W3C à l’origine des règles WCAG, explique:

Plus les entreprises adoptent un standard unifié, plus les développeurs de logiciels (en particulier, les développeurs d’outils de création) se disent : « Ah, mais si j’intègre la prise en charge de la production de contenu conforme aux règles WCAG 2.0 dans mes outils de création, davantage de clients seront intéressés par l’achat de ces nouveaux outils ».

Pour les développeurs web, la page « Comment se conformer aux règles WCAG 2.0 » (en français, voir ici) constitue une référence rapide personnalisable répertoriant des centaines de techniques.

Via MIT News

Image: logo WWW de Robert Cailliau via Wikipédia

À lire aussi

Handicapés: un emballage de préservatif qui s’ouvre d’une seule main – 4 octobre 2012

Des robots portables aident les soldats à porter des charges et des handicapés à marcher – 3 octobre 2012

Une petite fille retrouve l’usage de ses bras grâce à une imprimante 3D – 16 août 2012

Une application guide les malvoyants dans les bâtiments – 31 juillet 2012

Des gants qui traduisent la langue des signes en paroles – 26 juillet 2012

Un casque anti-UV pour les enfants de la Lune – 10 avril 2012

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite