Aéronautique: les Boeing 787 cloués au sol dans le monde entier | SmartPlanet.fr

Aéronautique: les Boeing 787 cloués au sol dans le monde entier

Par Thierry Noisette | 17 janvier 2013 | 0 commentaire

Le Dreamliner de Boeing tourne au cauchemar pour le constructeur et les compagnies aériennes clientes, avec la décision de la FAA, suivant deux incidents liés à la batterie, d’interrompre tous les vols.

L’autorité fédérale américaine de l’aviation, la Federal Aviation Administration (FAA), a annoncé hier soir qu’elle demande l’arrêt des opérations pour la totalité des Boeing 787. La FAA publie une directive d’urgence pour avertir d’un possible risque d’incendie de batterie sur le 787.

La FAA autorisera la reprise des vols après la démonstration que les batteries sont sûres.

Sa décision fait suite à un nouvel incident arrivée hier au Japon (un Dreamliner a dû atterrir d’urgence à Takamastu après une alarme signalant de la fumée, et une forte odeur en provenance de la batterie), après un autre le 7 janvier à Boston. Ces deux incidents – auxquels s’ajoutent cinq autres avaries survenues en deux semaines – impliquant une batterie lithium-ion ont motivé la directive de la FAA, indique-t-elle.

Faute de corrections au défaut, il pourrait entraîner « des dommages aux systèmes critiques et aux structures, et une possibilité d’incendie dans le compartiment électrique ».

Vendredi 11 janvier, la FAA avait annoncé lancer un examen général des systèmes critiques du 787. Elle précisait que ses experts ont passé 200.000 heures de travail pour la certification du 787 et la participation à des vols d’essai.

Au total, on compte dans le monde une flotte d’une cinquantaine de Boeing 787 (dont 24 exploités par les compagnies japonaises), rapporte l’AFP. L’agence cite un porte-parole de l’Agence européenne de la sûreté aérienne (AESA), « soulignant que seul le pays de fabrication de l’appareil est habilité à prendre cette mesure au niveau mondial ».

Au Japon, « les enquêteurs dépêchés par le Bureau de l’aviation civile et la Commission de sûreté à Takamatsu se concentrent également sur l’examen de la batterie, fabriquée par la société japonaise GS Yuasa, et intégrée dans un ensemble électrique conçu par le groupe français Thales ».

« Il nous est impossible de prédire à ce stade combien de temps prendra l’enquête, que ce soit en jours ou semaines, car il faut étudier tout le système et GS Yuasa n’est pas le seul acteur impliqué », a précisé une porte-parole de GS Yuasa à l’AFP.

Boeing a de son côté publié un communiqué, dans lequel Jim McNerney, le PDG du constructeur, se dit « confiant dans le fait que le 787 est sûr ».

À lire aussi

Transports express: record à Heathrow, 2e aéroport à Pékin, soucis du Boeing 787, car-ferry électrique, port fluvial en Picardie – 16 janvier 2013

Carburant à l’huile de cuisson, un Boeing 787 Dreamliner traverse le Pacifique – 18 mai 2012

Actuation 2015, un projet européen pour développer un avion électrique – 8 mars 2012

Le plan de Boeing pour le 787 Dreamliner: en créer toute une famille – 14 novembre 2011

Son 787 quasiment prêt, Boeing va récolter les fruits de sa R&D – 8 juillet 2011

Mots-clefs :, ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite