Biocarburants: lobbyistes du pétrole, risque d’ozone, un saule alléchant, micro-algues | SmartPlanet.fr

Biocarburants: lobbyistes du pétrole, risque d’ozone, un saule alléchant, micro-algues

Par Charlie Osborne | 8 février 2013 | 0 commentaire

Express: les lobbyistes de l’industrie pétrolière attaquent les biocarburants en Californie et à Washington. Un danger, la surproduction d’ozone. Un saule produit cinq fois plus de sucre que les variétés ordinaires. Faire de l’eau de mer un carburant grâce aux algues.

Le vice-président de Chevron: oubliez le biocarburant, construisez de meilleures voitures. L’industrie pétrolière mène une action concertée pour faire reculer les biocarburants, à la fois à Washington et à Sacramento (capitale de Californie). Des lobbyistes du pétrole s’y sont joint à des écologistes et à des fermiers pour attaquer plusieurs lois et règlements relatifs au pétrole ou aux biocarburants.

Quels biocarburants peuvent prendre le marché américain des transports?

En termes de consommation d’énergie, les véhicules utilitaires légers représentent plus de 58% des 27,6 milliers de milliards de BTU (British thermal unit, unité anglo-saxonne d’énergie) utilisées pour les transports aux États-Unis chaque année. C’est un énorme marché, qui représente environ 5 fois la production américaine annuelle.

Un scientifique d’Aberdeen (Ecosse) veut transformer l’eau de mer en biocarburant automobile.

L’eau de mer est généralement considérée comme une ennemie par la plupart des automobilistes, à cause de la corrosion et de la rouille qu’elle provoque sur nos bien-aimées voitures. Demain, elle pourrait devenir un nouveau moyen de les alimenter: le projet AccliPhot, dirigé par Oliver Ebenhoeh, de l’université d’Aberdeen, s’est attelé à faire des micro-algues de l’eau de mer un futur biocarburant.

Les effets des biocarburants révélés. L’inquiétude grandit quant à la possibilité de trouver des alternatives aux carburants fossiles, mais l’impact négatif de l’une d’elle, les biocarburants, pourrait être plus grand que nous ne l’avons d’abord pensé, selon des scientifiques. Le professeur Nick Hewitt, du Lancaster Environment Centre, a dirigé une recherche qui conclut que la production d’ozone pourrait être un effet secondaire désastreux.

Riche en sucres, le saule peut stimuler les qualités vertes des biocarburants. Des scientifiques britanniques ont identifié des saules qui produisent cinq fois plus de sucre que les variétés ordinaires, réduisant drastiquement l’impact des biocarburants.

Photo: Kevin Lallier via Flickr, sous licence Creative Commons CC by

À lire aussi

Kansas City gagne de l’argent en utilisant les déchets de ses égouts – 3 janvier 2013

Carrefour étrenne des camions au biométhane produit avec ses déchets – 14 novembre 2012

Le Canada fait voler un avion à réaction entièrement au biocarburant - 6 novembre 2012

Biocarburants: plantes invasives, algues, Union européenne, BP, test chez Google – 5 novembre 2012

Biocarburant: une station-service accolée à une usine en Lorraine – 24 octobre 2012

Biocarburant: Total apportera 82 millions de dollars à Amyris – 10 août 2012

Mots-clefs :, , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite