Carnegie Mellon et Astrobotic achèvent l’assemblage de leur engin dans la course au Lunar X-Prize de Google | SmartPlanet.fr

Carnegie Mellon et Astrobotic achèvent l’assemblage de leur engin dans la course au Lunar X-Prize de Google

Par Larry Dignan | 9 août 2011 | 0 commentaire

L’université Carnegie Mellon et Astrobotic Technology indiquent avoir terminé l’assemblage structurel de leur engin lunaire destiné à être le premier robot du secteur privé sur la Lune en 2014.

Ce robot à quatre roues, baptisé Red Rover, diffusera des vidéos HD depuis la Lune, qu’il devra explorer pendant deux semaines.

La structure d’une demi-tonne va désormais rejoindre les installations de Boeing où elle fera l’objet de tests de secousses afin de vérifier son intégrité et son adéquation à la fusée SpaceX Falcon 9.

Le plan d’Astrobotic est de faire alunir l’engin, qui portera la charge utile robotique et commerciale, sur la Mer de la Tranquillité ou la région de Marius Hills de la Lune et de commencer la retransmission.

Le premier robot privé sur la Lune en 2014

Astrobotic a une motivation financière : l’entreprise cherche à obtenir jusqu’à 30 millions de dollars du prix Lunar X-Prize de Google, un contrat avec la NASA et un bonus de lancement en Floride.

La compétition Lunar X-Prize de Google est destinée à envoyer le premier robot à financement privé sur la Lune, qu’il parcoure 500 mètres et transmette des vidéos, des images et des données vers la Terre.

Carnegie Mellon et Astrobotic font partie des 29 équipes qui s’affrontent dans cette compétition.

William « Red » Whittaker, PDG d’Astrobotic et professeur à Carnegie Mellon, espère pouvoir réutiliser la conception pour une série de missions et faire de l’entreprise une société viable.

Quelques points clés :

  • Le pont de l’engin supportera quatre réservoirs de carburant avec quasiment 2 tonnes de combustible.
  • Une structure conique sur le pont se connectera au Red Rover.
  • Le module d’alunissage transportera 110 kg de charge utile commerciale et sera doté de batteries rechargeables et de panneaux solaires.
  • La fusée SpaceX Falcon 9 propulsera l’engin d’Astrobotic pour un voyage de quatre jours vers la lune.
  • Le logiciel de navigation vient de l’institut de la robotique de Carnegie Mellon.
Image de prévisualisation YouTube

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite