Chauffages d’avenir: les citadins plébiscitent solaire et géothermie | SmartPlanet.fr

Chauffages d’avenir: les citadins plébiscitent solaire et géothermie

Par Thierry Noisette | 7 décembre 2011 | 2 commentaires

Selon un sondage sur les chauffages, les citadins français mettent en tête des sources de chauffage d’avenir des énergies renouvelables.

Quelles sont les connaissances et les attentes des citadins français en matière de chauffage? Un sondage sur ce thème a été réalisé pour l’association Via sèva (informations et échanges sur les réseaux de chaleur et de froid) avec le soutien de l’Ademe.

98% des citadins sondés connaissent leur mode de chauffage et 93% sa source d’énergie. Plus de 60% trouvent l’électricité trop chère, mais ils sont 45% à la distinguer positivement pour sa sécurité. Le gaz séduit 43% des sondés, mais fait peur à 40%.

Et les tarifs? Un tiers ne sait pas dire le montant de sa facture, et presque un sondé sur deux n’a pas conscience de l’augmentation des prix de l’énergie, malgré une hausse de 12% entre août 2010 et août 2011 selon l’Insee.

L’avenir: énergies renouvelables et chauffage collectif

Interrogés sur les énergies d’avenir pour le chauffage, les citadins plébiscitent les énergies renouvelables: ils citent d’abord le solaire (78%), puis la géothermie (54%°, la valorisation des déchets (49%), l’électricité (41%), le gaz naturel (36%), le bois (35%), le fuel (13%) et l’éolien (2%). 40% des sondés voient plus de trois énergies pour alimenter leur chauffage.

La majorité des sondés est pour le chauffage collectif, et 31% voient le réseau de chaleur comme un mode de chauffage d’avenir. Les réseaux de chaleur (chauffage collectif à grande échelle, au-delà du seul immeuble) couvrent les besoins de chauffage de 6% de la population française, contre près de 50% dans les pays nordiques.

Lors du Grenelle de l’environnement, Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’Environnement, avait annoncé comme objectif de parvenir à 6 millions de logements alimentés par des réseaux de chaleur, soit trois fois plus de logements raccordés qu’aujourd’hui.

En 2007, les réseaux de chaleur en France étaient à 26% alimentés par des énergies renouvelables ou de récupération.

Sondage mené par MV2 en octobre 2011, auprès d’un échantillon représentatif de 1.000 personnes en zones urbaines de plus de 30.000 habitants.

À lire aussi

Écoquartiers: 24 projets lauréats du palmarès 2011 – 5 décembre 2011

Au Canada, un stockage souterrain garde la chaleur du soleil pour l’hiver – 28 novembre 2011

Locminé (Morbihan) associe la biomasse bois et la méthanisation – 21 novembre 2011

Nanterre chauffe un éco-quartier en récupérant la chaleur des eaux usées – 21 mars 2011

Mots-clefs :, , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    pemmore

    8 décembre 2011

    Curieusement on ne parle pas de cogénération gaz électrique pourtant idéale pour des ensembles de logements et éventuellement avec l’aide de panneaux solaires pour se débarrasser de l’abonnement EDF.
    Un rapport 30 électrique 70 chauffage et 90% de rendement est possible.
    Le passage au tout électrique pour l’automobile ,la fermetures de centrales atomiques dangereuses ou mal situées ,fait que le gouvernement de droite de l’époque va se venger sur les clients en taxant sévèrement les usagers.(taxe finale de consommation électrique, + de 15% cette année pour moi ) alors se débarrasser de cette charge ingérable doit devenir un choix moral de société.

  • 2

    Stéfan

    8 décembre 2011

    @pemmore : le choix gaz+électricité n’est « idéal » que si on considère comme idéal de s’engager pour 20 ans sur une solution dominée par des énergies non renouvelables…

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite