Contre les pannes de courant, les Américains ne peuvent guère enterrer les lignes électriques | SmartPlanet.fr

Contre les pannes de courant, les Américains ne peuvent guère enterrer les lignes électriques

Par Andrew Nusca | 16 novembre 2012 | 1 commentaire

Le coût des lignes souterraines explique pourquoi aux Etats-Unis 80% des lignes électriques sont aériennes.

Ouragans, tornades, tempêtes de neige… autant de situations qui entraînent des coupures de courant du fait que des arbres, de la neige ou d’autres objets tombent sur les lignes électriques aériennes qui sont fixées aux pylônes et susceptibles d’être endommagées.

Pourquoi alors ne pas les enterrer? N’y aurait-il pas moins de coupures de courant? Ce n’est pas aussi simple que cela, explique Sarah Fecht dans Popular Mechanics.

Si 80% des lignes électriques aux États-Unis sont suspendues dans les airs, c’est pour une question de coût.

Elle nous donne quelques chiffres:

« Par exemple, dans un nouveau quartier en banlieue, l’installation de lignes électriques ordinaires coûte en moyenne 120.500 dollars par km. L’installation de lignes enterrées coûterait 354.660 dollars par km. S’il fallait moderniser un ancien quartier avec des lignes souterraines, le coût grimperait à 449.690 dollars par km en moyenne. Et on ne parle même pas des lignes à haute tension, qui coûtent elles plusieurs millions du km. »

Les choses sont encore pires: même si les lignes sont enterrées, des parties de l’infrastructure du réseau électrique doivent rester à la surface, de sorte que le système reste vulnérable face aux éléments (c’est précisément la raison pour laquelle le bas de Manhattan s’est retrouvé privé d’électricité lors du passage de l’ouragan Sandy, suite à l’explosion d’une sous-station). De plus, ces lignes souterraines restent sujettes au risque d’inondation ou à des erreurs d’enfouissement.

À lire aussi

Delphine Batho annonce la relance du compteur Linky – 15 novembre 2012

Réseaux électriques: les opérateurs estiment qu’il faudra investir 700 milliards de dollars en 10 ans – 8 novembre 2012

Le réseau électrique américain mis à mal par la chaleur – 20 août 2012

Les piteuses infrastructures des Etats-Unis, une question de gestion budgétaire – 27 février 2012

RTE met en chantier une ligne à haute tension pour l’EPR et les hydroliennes – 21 février 2012

Smart grid: les plus grands gestionnaires de réseau de transport d’électricité s’engagent à investir – 2 novembre 2011

Mots-clefs :,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    pemmore

    19 novembre 2012

    La privatisation comme on va nous la refiler totalement montre ses limites dans cet incident, ce que l’histoire ne dit pas c’est que la centrale atomique proche(tant qu’à faire, c’est comme si on en installait une sur l’île seguin) a bien faillit jouer l’air de fukujhima, 3 pompes de refroisissement sur 6 hs.
    Quand à ce transfo qui a explosé, c’est honteux, pas d’autre mot que les sécurités n’ont pas fonctionné, s’il y en avait, va savoir!

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite