Cryolab, nouvelle banque de matériel biologique en Italie | SmartPlanet.fr

Cryolab, nouvelle banque de matériel biologique en Italie

Par la rédaction | 13 février 2013 | 0 commentaire

Ce laboratoire créé en collaboration entre l’université de Rome Tor Vergata, l’entreprise Linde Medicale, le Parco Scientifico Romano et d’autres entrepreneurs, veut être une référence pour les structures cliniques, sanitaires et de recherche publiques ou privées, rapporte l’Adit avec l’ambassade de France.

Création d’une banque de matériel biologique à Rome

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72145.htm

L’université de Rome Tor Vergata a inauguré le 23 janvier 2013 une nouvelle banque de matériel biologique au sein de la faculté de Médecine et de Chirurgie : Cryolab a une superficie de 700 m2.

Cryolab est née de la collaboration entre les chercheurs de l’université, Linde Medicale, entreprise leader dans les produits et services destinés à la santé et à la recherche scientifique (notament par son offre en gaz médicaux), et le Parco Scientifico Romano ainsi que d’autres entrepreneurs privés.

Ce laboratoire a pour vocation d’être un centre d’excellence en médecine traditionnelle (thérapie cellulaire avancée, médecine régénérative, projets cliniques de recherche), en biotechnologies, en biobanking, et en cryobiologie (conservation des organes, tissus et cellules). Il se veut un point de référence pour toutes les structures cliniques, sanitaires et de recherche publiques ou privées, présentes dans la Région du Latium et le territoire du centre-sud, et qui ont besoin d’accéder à des services de conservation de matériel biologique dans le respect de la législation et des standards en vigueur.

Cette banque est la première structure publique en Italie de ce type de par ses 3 objectifs spécifiques :
- stocker des cellules et tissus à usage clinique ;
- conserver des échantillons biologiques pour la recherche ;
- fournir des services et mettre à disposition ses infrastructures pour le transfert de la connaissance scientifique.

Francesco Zinno, professeur en immunohématologie à l’université de Rome Tor Vergata et directeur médical de Cryolab explique que, « la conservation des échantillons biologiques dans de l’azote à -80°, ou à -40°, ou en phase solide, est une préoccupation importante des centres cliniques privés et des structures sanitaires publiques, qui ont souvent des échantillons qui n’ont pas besoin d’être accessibles en permanence et qui doivent être stockés, saturant ainsi l’espace disponible dans ces structures qui pourrait être utilisé pour d’autres activités ».

Le Professeur Giancarlo Isacchi, Président du Comité scientifique de Cryolab ajoute que « Cryolab entend devenir un pôle biotechnologique capable d’attirer le développement d’autres spin-offs dans le domaine des biotechnologies ».

Pour en savoir plus, contacts:

- http://www.cryolab.it/
- http://www.parcoscientifico.eu/
- http://www.lindemedicale.it/

Sources: http://www.romanotizie.it

Rédacteurs: Frédérick Martin

Origine: BE Italie numéro 111 (1/02/2013) – Ambassade de France en Italie / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72145.htm

À lire aussi

Les bibliothèques du futur pourraient être stockées dans l’ADN – 7 février 2013

Le cochon, source possible de tissu cardiaque pour les humains – 7 décembre 2012

Un diagnostic des maladies génétiques des nouveau-nés en deux jours – 29 octobre 2012

Des organes de remplacement en utilisant des cellules de l’organisme – 28 septembre 2012

L’ADN des poissons utilisé pour repérer les pêches illégales – 1er août 2012

Cellules souches: Cellectis lève 50 millions et acquiert le leader européen – 16 septembre 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite