Des voitures comme stockage d’électricité pour stabiliser le réseau

Par Martin LaMonica | 9 novembre 2011 | 0 commentaire

icône de voiture électriqueL’entreprise NRG participe à un projet américain utilisant les voitures électriques pour stocker de l’électricité.

On dit souvent que les entreprises de services publics considèrent les véhicules électriques comme des batteries sur roues. Un projet universitaire visant à utiliser les voitures électriques pour stabiliser le réseau a amené l’entreprise de services publics NRG à mettre cette idée à l’épreuve.

NRG Energy a annoncé le 26 septembre dernier qu’il collaborera avec eV2g (V2g pour Vehicle-to-grid, soit véhicule-à-réseau) un projet développé par l’université du Delaware consistant à faire gagner de l’argent aux propriétaires de véhicule électrique en fournissant des services aux opérateurs de réseau électrique. La technologie derrière ce système est en train d’être développée par Willett Kempton, professeur à l’université du Delaware.

Le système traite un réseau de batteries de véhicules électriques ou hybrides comme une source d’énergie distribuée. Les véhicules branchés sur le réseau fournissent une montée de puissance rapide ou des taux de chargement lents pour maintenir une fréquence stable sur le réseau. Ce travail de stabilisation du réseau est généralement assuré par des centrales au gaz naturel spécialisées qui ajustent la production pour maintenir un équilibre entre l’offre et la demande en électricité.

Voici une représentation conceptuelle de l’idée de restitution d’énergie du véhicule au réseau. Les véhicules rechargeables ou à pile à combustible tirent de l’énergie du réseau et la restituent moyennant finances.

Image: université du Delaware

Au départ, NRG Energy a expliqué que les propriétaires de parcs de véhicules électriques participeront à un programme pour permettre aux opérateurs de réseau électrique de prendre le contrôle des batteries des véhicules durant les pointes de consommation. En échange de leur participation, les propriétaires de véhicule électrique sont rétribués pour la fourniture de ces services de réseau électrique.

Les propriétaires de véhicule peuvent contrôler la quantité d’énergie qui peut être tirée des batteries et veiller à conserver une charge minimale, d’après NRG et l’université du Delaware. Le service sera ensuite disponible au grand public, promettent-ils.

« Le stockage de l’énergie intrinsèque des automobiles est stupéfiant. Si toutes les automobiles des États-Unis étaient électrifiées, cela serait suffisant pour alimenter tout le pays pendant une demi-journée », explique David Weir, directeur du bureau des partenariats et de l’innovation économique de l’université du Delaware, dans une déclaration.

Un propriétaire de voiture électrique pourrait gagner 3.000 dollars par an

En théorie, les propriétaires de parcs automobiles pourront défrayer le coût des véhicules électriques, dont les batteries sont le composant le plus coûteux. Évoquant le travail effectué par l’université du Delaware, le président de la Commission fédérale de régulation de l’énergie, Jon Wellinghoff, a déclaré lors d’une conférence sur le réseau électrique l’année dernière qu’un propriétaire de voiture électrique pourrait gagner 3.000 dollars par an en revendant des services, tels que la régulation de fréquence, aux opérateurs de réseau électrique.

Outre les difficultés techniques, l’un des obstacles à ce type d’application du projet de restitution d’énergie du véhicule au réseau électrique est lié aux réglementations du réseau qui ont été conçues autour des centrales électriques, plutôt que du stockage de l’énergie distribué.

NRG Energy est en train de mettre en place un réseau de stations de chargement électrique publiques, ainsi que de bornes de chargement domestiques, mais l’entreprise de services publics et l’université du Delaware n’ont pas indiqué de date quant à la disponibilité d’un tel service de restitution d’énergie du véhicule au réseau.

À lire aussi

IBM et EKZ préparent une appli pour gérer la recharge des véhicules électriques - 27 octobre 2011

Voiture électrique: Toyota prépare une batterie de 1.000 km d’autonomie – 20 octobre 2011

Gouvernement et industriels signent une charte pour les véhicules électriques et hybrides – 6 septembre 2011

Batteries au lithium: les voitures dépasseront les ordinateurs vers 2015 – 2 septembre 2011

Au Danemark, les véhicules électriques fournissent de l’énergie au réseau – 29 juin 2011

Mots-clefs :, , , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite