Illuminations de Noël: les Champs-Élysées compensent à l’énergie solaire | SmartPlanet.fr

Illuminations de Noël: les Champs-Élysées compensent à l’énergie solaire

Par Thierry Noisette | 22 novembre 2011 | 1 commentaire

L’avenue parisienne inaugure mercredi ses habits de lumière des fêtes, 15 fois moins énergivores qu’au milieu des années 2000. Pour la première fois, les illuminations seront compensées, par une centrale photovoltaïque.

Comme tous les ans, les Champs-Élysées s’illuminent pour les fêtes de fin d’année: leur éclairage de Noël sera dévoilé demain, 23 novembre, et décorera la célèbre avenue jusqu’au 11 janvier. Le coup d’envoi sera donné par la marraine de l’évènement, Audrey Tautou.

Cependant, promet la mairie de Paris, ces illuminations seront « plus audacieuses et plus écologiques », avec une consommation réduite de près d’un tiers en un an – après la tour Eiffel, où la rénovation du 1er étage doit améliorer la performance énergétique de 30%, c’est un autre symbole parisien qui passe au vert.

Le projet retenu (parmi les 27 présentés), est une création de Koert Vermeulen et Marcos Vinals Bassols de la société belge ACT Lighting Design, en collaboration avec ASP Blue Square.

Il consiste en l’installation autour de 200 arbres de trois anneaux de tailles différentes (entre 3,12 et 3,84 m de diamètre), éclairant chaque arbre sans les toucher. Chaque anneau est équipé de LED RGB (Red Green Blue) éclairant l’arbre à 360° et se réfléchissant dans des « disques miroirs » accrochés aux branches. Un dispositif de LED RGB programmable, contrôlant séparément chaque anneau, permettra de faire varier couleur, intensité et rythme.

Quid de la consommation électrique en un mois et demi? L’Hôtel de ville l’indique en nette baisse, descendant à 31.000 kWh pour cette édition 2011, contre 50.000 kWh entre 2007 et 2010 et 480.000 kWh avant 2006, soit 15 fois moins en une demi-décennie.

L’équivalent de 40 jours de photovoltaïque pyrénéen

Pour la première fois, cette consommation, qui équivaut à celle de 8 familles de 4 personnes vivant à Paris en appartement, sera intégralement compensée par une production d’énergie renouvelable. Elle sera issue d’une centrale solaire, Themis, dans les Pyrénées-Orientales, où Soitec a installé 26 trackers solaires. Ils produiront en 40 jours les 31.000 kWh nécessaires aux illuminations des Champs-Elysées. Ces trackers, qui utilisent une technologie photovoltaïque à concentration, produiront 280 MWh/an.

De quoi baguenauder avec meilleure conscience sur l’avenue, qui pendant les fêtes accueille 500.000 à 600.000 piétons par jour. Le coût total de ces illuminations 2011 sera d’un million d’euros, dont 220.000 payés par la ville, le reste étant pris en charge par les partenaires et le comité des Champs-Élysées.

À lire aussi

Paris veut sept hectares de plus de toits végétalisés d’ici 2020 – 16 novembre 2011

Rénovation environnementale de la tour Eiffel: du verre et du vert – 12 octobre 2011

À Paris ce week-end, infos et visites sur l’énergie et le climat – 7 octobre 2011

Villes intelligentes: un impact économique multiplié par cinq d’ici 2016 – 18 août 2011

Soitec: le FSI participe à une augmentation de capital de 150 millions d’euros – 29 juin 2011

Trente villes du monde signent une charte de l’éclairage public durable – 16 mars 2011

Mots-clefs :, , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Decrauze

    29 décembre 2011

    L’initiateur de ces laideurs sur socles coûteux auraient pu rattraper un chouia les choses en multipliant les effets de lumière des cercles honteux, en créant une rythmique colorée qui compense le mauvais goût initial. Et ben non… il faut pousser le minable jusqu’à sa quintessence. Lors de ma venue première, début décembre, un bleu électrique pour tous les cercles, dix minutes durant sans la moindre variation : goulag visuel, la tête coincée dans le frigidaire éclairé, le nez sur des restes rances de victuailles oubliées… A mon retour, le 25 décembre, blanc et rouge alternés avec, une fois par minute, un furtif effet virant vers le vieux rose : enchantement de la technique, paroxystique recherche du créateur ! Même englué dans les bouchons de la descente des Champs, pas d’autre variante que la faiblarde décrite.
    Cf. http://pamphletaire.blogspot.com/ pour le réquisitoire complet.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite