La DARPA finance une mousse expansible pour étancher les hémorragies internes | SmartPlanet.fr

La DARPA finance une mousse expansible pour étancher les hémorragies internes

Par Janet Fang | 8 janvier 2013 | 0 commentaire

(vidéo) Une entreprise américaine a développé une mousse injectable qui en se dilatant retient les saignements. L’agence de recherche de la Défense US vient de la financer.

Pour stopper une hémorragie interne chez les soldats blessés sur le champ de bataille, l’armée américaine est en train de tester une mousse injectable qui se dilate à l’intérieur de l’organisme, indique Businessweek.

Grâce à un financement de l’agence fédérale DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), l’entreprise Arsenal Medical Inc. du Massachusetts a développé une mousse injectable qui retient les saignements et épouse les organes lésés.

La technologie pourrait également sauver les civils blessés dans des accidents avant leur arrivée à l’hôpital.

La mousse est constituée au départ de deux liquides dans un flacon. Lorsqu’ils sont injectés par le nombril, les liquides se mélangent et se dilatent de 30 fois le volume d’origine, se répartissant dans la cavité abdominale tout en adhérant aux tissus. La mousse solide applique une pression sur les lésions internes.

Comme cette mousse spécifique (un polymère de polyuréthane) n’est pas attirée par l’eau, elle se fraie un chemin à travers le sang jusqu’au site de la lésion. Voici une présentation vidéo:

Image de prévisualisation YouTube

Le délai pour une réponse adéquate se mesure souvent en minutes. Ces actions peuvent fournir pas moins de trois heures supplémentaires pour transporter les soldats à l’infirmerie ou les victimes d’accident de voiture à l’hôpital. Parfois, ces lésions peuvent ne pas être visibles pour les médecins de terrain, lesquels ne peuvent pas se prononcer avec certitude sur la complexité des blessures.

Nombreux sont ceux à s’être attaqués au problème de l’hémorragie depuis 25 ans… et à avoir échoué. Le matériau a déjà été testé sur des cochons: la mousse a augmenté le taux de survie trois heures après blessure à 72%, contre 8% observés lors des contrôles. Un chirurgien peut retirer la mousse en moins d’une minute.

La DARPA a récemment accordé un contrat de phase 2 de 15,5 millions de dollars à Arsenal. Si l’agence américaine des médicaments et des produits alimentaires (FDA) donne son feu vert au projet (peut-être dès cette année), Arsenal prévoit de tester la mousse sur un petit groupe de médecins qualifiés des forces spéciales.

via Businessweek, DARPA

Image: DARPA

À lire aussi

Portugal: un procédé portatif pour identifier en 5 minutes le groupe sanguin – 17 décembre 2012

Un gel intelligent qui sait quand se liquéfier ou se solidifier – 13 décembre 2012

Le cochon, source possible de tissu cardiaque pour les humains – 7 décembre 2012

Une caméra qui se désintègre dans votre organisme – 11 octobre 2012

Un gel qui s’étire de 21 fois sa longueur pourrait remplacer le cartilage – 1er octobre 2012

Big Data: la Darpa expérimente une méthode de traitement – 8 août 2012

Mots-clefs :, , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite