Le cloud computing, facteur d’économie d’énergie et de CO2 | SmartPlanet.fr

Le cloud computing, facteur d’économie d’énergie et de CO2

Par Thierry Noisette | 7 novembre 2011 | 0 commentaire

Une étude réalisée à la suite des travaux du Carbon Disclosure Project évalue le CO2 économisé en France par les grandes entreprises avec le cloud d’ici 2020 à l’équivalent de 630.000 voitures par an.

Le cloud computing a des vertus environnementales, affirme une étude réalisée par le cabinet d’analyse Verdantix et financée par AT&T.

Selon cette étude, d’ici 2020, « les grandes entreprises françaises qui auront opté pour le cloud computing pourraient enregistrer des économies annuelles d’énergie de 830 millions d’euros et une réduction annuelle des émissions de carbone équivalentes à celles de 630.000 voitures.

Dans le cadre d’une  transition vers le cloud computing, les grandes entreprises françaises pourraient réduire de 50% leurs émissions de carbone  en comparaison des niveaux anticipés sans la mise en place de cette technologie. »

Le rapport a également examiné le marché outre-Manche et a constaté un écart entre les réductions d’émissions carbone annuelles réalisables en France (1,2 million de tonnes) et au Royaume Uni (9,2 millions de tonnes) d’ici 2020. Ce qu’il explique « par le fait que la France recourt fortement aux énergies nucléaires et renouvelables pour produire son électricité ».

Le modèle économique utilisé pour cette étude s’appuie, pour la France, sur les données de 215 sociétés en France dont le chiffre d’affaires est supérieur à un milliard de dollar, indique  Verdantix.

Ces prévisions ont été publiées à la suite d’une étude présentée en juin par le Carbon Disclosure Project (CDP), intitulée « Le Cloud Computing: La solution informatique du 21ème siècle »  (en anglais).

Pour Paul Dickinson, président de CDP:

« Le potentiel de réduction des émissions lié au cloud computing constitue une avancée passionnante qui permet aux entreprises, à la fois de maximiser les performances, de réduire les coûts, d’éviter l’inefficacité et de minimiser leur consommation d’énergie – et donc les émissions carbone.

Cependant, la transparence totale de la part des fournisseurs sur la consommation d’énergie est une étape essentielle afin de donner plus d’information à la disposition des clients en ce qui concerne la réduction d’émissions carbone réalisée. »

À lire aussi

Apple et Amazon, cancres du CO2 – 10 octobre 2011

Google publie ses données énergétiques: 30% d’électricité d’énergies renouvelables – 8 septembre 2011

 

Des data centers américains décrochent le plus exigeant label environnemental – 24 août 2011

Mails et recherches Internet ont un impact sur l’environnement – 7 juillet 2011

Réchauffement climatique : record d’émissions de CO2 en 2010 – 30 mai 2011

Greenpeace évalue les data centers: Apple charbonneux, Yahoo et Google les moins sales – 21 avril 2011

Mots-clefs :, , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite