Le méthanol et l’hydrogène pourraient alimenter les téléphones du futur | SmartPlanet.fr

Le méthanol et l’hydrogène pourraient alimenter les téléphones du futur

Par Andrew Nusca | 27 octobre 2011 | 2 commentaires

Une étude prévoit que 4,5 millions de piles à combustible portables seront commercialisées en 2017: le marché pourrait enfin décoller dans l’informatique nomade des smartphones et tablettes.

Pour afficher toute l’intelligence qui est la leur, les smartphones modernes ont besoin d’une énergie considérable. Problème: la capacité des batteries ne suit pas vraiment.

Les piles à combustible portables existent depuis longtemps dans les secteurs militaires, industriels et de la marine, mais le marché des produits électroniques grand public gourmands en énergie n’a pas encore franchi le pas.

Pike Research constate que l’industrie des piles à combustible lorgne sur la rapide prolifération des smartphones et tablettes comme opportunité de croissance. Plusieurs fabricants de piles à combustible et grands fabricants de produits électroniques (dont Toshiba et Hitachi) ont déjà annoncé et fait la démonstration de petites piles et de micropiles à combustible portables pour divers types d’appareils électroniques portables.

Le cabinet d’études prévoit que 4,5 millions de piles à combustible portables (essentiellement sous la forme de chargeurs de batterie externes) seront commercialisés en 2017. Avec un taux de croissance annuelle composé de 237% sur les six prochaines années, c’est un bond phénoménal.

Le raisonnement de l’industrie est que les nouveaux appareils électroniques continueront de nécessiter une forte densité énergétique sur de longues durées et, si le réseau électrique n’est pas disponible, un chargeur à piles à combustible peut l’être. Jusqu’à présent, il s’est avéré trop difficile d’incorporer des technologies à piles à combustible dans les appareils proprement dit.

Les consommateurs voudront-ils une énergie à la demande pour leurs appareils, ou choisiront-ils simplement de les mettre hors tension pour faire une pause? Le doute subsiste.

Une chose est sûre néanmoins: moins il faut transporter d’équipement, mieux cela vaut.

À lire aussi

Batteries au lithium: les voitures dépasseront les ordinateurs vers 2015 – 2 septembre 2011

STMicroelectronics dope les mobiles à énergie solaire – 9 juin 2011

Investissements d’avenir: appels pour l’hydrogène, les piles à combustibles et le CO2 – 3 mai 2011

Une nanotechnologie prolonge l’autonomie des batteries pour smartphones, satellites et superordinateurs – 1er avril 2011

GM investit dans le fabricant de batteries Envia Systems – 8 février 2011

Mots-clefs :, ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Guillaume

    28 octobre 2011

    La micro pile à combustible, c’est un exemple typique de truc qui
    nous est promis depuis 10 ans, et qui est toujours pour l’année
    prochaine. Comme la voiture électrique, le frigo connecté et j’en
    passe…

  • 2

    pote

    4 novembre 2011

    Qu’est ce qui empêche l’intégration directe d’une pile a combustible dans un smartphone comme les batteries actuelles ? Miniaturisation impossible ? Sécurité ? Poids ? parce que je ne vois pas vraiment l’intérêt de se balader avec un boitier supplémentaire. Il y a des prises secteur partout en Europe et un chargeur ne prend pas beaucoup de place…

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite