Les panneaux solaires triomphent enfin des écureuils | SmartPlanet.fr

Les panneaux solaires triomphent enfin des écureuils

Par Martin LaMonica | 22 mars 2012 | 0 commentaire

Après avoir subi une panne d’électricité avec ses panneaux solaires à cause du goût immodéré des écureuils pour les câbles électriques, Martin LaMonica de CNET égalise le score et en tire des leçons.

Bilan des dégâts: les écureuils ont mâchouillé les câbles reliant les panneaux solaires et coupé le courant (crédit: Martin LaMonica/CNET)

Dans l’ensemble, les panneaux solaires peuvent être laissés sans surveillance; ils continueront tranquillement à faire reculer votre compteur. Mais grâce à quelques écureuils du coin, j’ai pris conscience des risques à ne pas surveiller régulièrement le rendement des panneaux solaires.

De nos jours, il n’est pas difficile de voir en ligne l’électricité générée par les panneaux solaires photovoltaïques. En outre, les propriétaires choisissent de plus en plus de louer les panneaux, au lieu de les acheter d’emblée. Cela signifie qu’un installateur de panneaux solaires ou une société de financement possédera les panneaux et qu’ils auront un intérêt financier (sous la forme de crédits d’énergies renouvelables) à surveiller le rendement des panneaux de toiture.

Lorsque j’ai fait installer mes panneaux photovoltaïques il y a quatre ans, en revanche, aucune de ces options de location n’était particulièrement simple. Et quelques écureuils me l’ont fait payer cher.

J’avais souvent vu des écureuils gambader sur mon toit, alors quand je les ai aperçus sur la partie de ma toiture équipée de panneaux solaires, je n’y ai pas vraiment prêté attention. Jusqu’au jour où j’ai vu une de ces bestioles courir le long du faîte juste au-dessus des panneaux solaires, puis se précipiter sous les panneaux. C’est presque comme s’il rentrait chez lui après une dure journée et s’installait pour la nuit.

Mais j'aime ça, mâcher des câbles! (crédit: Martin LaMonica/CNET)

Bien évidemment, cela nécessitait d’agir immédiatement. Si cet animal nichait sous les panneaux, cela pouvait entraîner toutes sortes de problèmes. Il risquait de mordre dans les câbles sous les panneaux et de provoquer un court-circuit, voire de déconnecter tout le système.

Pourtant, je n’ai rien fait. Que voulez-vous, je suis très occupé et le déni est un mécanisme puissant. Je me suis dit qu’ils ne causeraient peut-être aucun problème, même s’ils avaient déjà fait leur nid. Lorsque j’ai fait venir un entrepreneur pour ma cheminée, je lui ai demandé de nettoyer sous les panneaux en espérant que tout aille bien. Puis, quelques mois plus tard, quelque chose m’a finalement convaincu d’agir: les données.

Si mes panneaux étaient connectés à internet, j’aurais pu facilement voir si les rongeurs sur le toit causaient de vrais problèmes. J’aurais pu comparer les données hebdomadaires ou mensuelles au fil des saisons et voir s’il y avait une baisse de production.

Je vérifie pourtant la production mensuelle, mais je me contente simplement de regarder l’onduleur au sous-sol. Un onduleur est un boîtier qui prend le courant continu des panneaux solaires et le transforme en courant alternatif pour l’électricité domestique. Comme je possède ces panneaux depuis un moment, je sais généralement à quoi m’attendre en termes de production. L’été, à la mi-journée et par temps ensoleillé, les panneaux produiront à peu près 2 300 watts, etc.

Toutefois, à plusieurs reprises au début de l’hiver, le chiffrage en temps réel de ma production en watts semblait atrocement bas. Puis, lorsque j’ai examiné les données mensuelles pour décembre, j’ai su que quelque chose clochait pour de bon, car les chiffres étaient bien en-deçà de la moyenne par rapport aux années précédentes.

La solution

Cette prise de conscience m’a servi de déclic pour tenter de résoudre le problème. Élaguer voire abattre les arbres n’était pas une solution à long terme étant donné leur proximité avec ma maison. Et en réalité, j’avais deux problèmes: réparer les problèmes électriques et trouver un moyen d’empêcher les écureuils de revenir.

Un spécialiste de la faune qui y a jeté un coup d’œil m’a dit que le nid était toujours là, mais que les écureuils ne causaient aucun problème. Un autre ne m’a donné aucun conseil pratique et n’était manifestement pas intéressé. Enfin, j’ai trouvé un installateur de panneaux solaires à New York qui avait de l’expérience avec les protections anti-écureuils et le solaire et qui m’a recommandé d’installer un grillage renforcé le long du bord.

Heureusement, j’ai trouvé un professionnel de l’élimination des animaux qui a convenu que la pose d’un grillage était faisable sans visser dans le toit, ce qui pouvait entraîner des fuites, ni endommager les panneaux solaires. Les installateurs ont fixé un grillage rigide lourd en le vissant à l’armature. À certains endroits, ils ont remplacé une vis existante sur un pare-vent le long du bord des panneaux pour fixer le grillage. Jusqu’ici, cette solution semble efficace et ne dépare pas trop.

Après quelques tests, mon installateur d’origine a vite réalisé qu’une des deux rangées de panneaux était débranchée. Lorsqu’il est monté sur le toit, il a fini par découvrir le nœud du problème: des fils mâchouillés. Apparemment, les écureuils aiment tout simplement mordiller l’isolant qui entoure les câbles qui connectent les panneaux. Il a fallu du temps, mais le remplacement de ces câbles a permis aux panneaux de fonctionner de nouveau à pleine puissance.

Espérons qu’il s’agisse de la dernière bataille que j’aie à mener contre ces rongeurs eu égard à mes panneaux solaires. Mais l’épisode m’a rappelé douloureusement (il m’en a coûté largement plus de 1.500 dollars) combien il est important de surveiller ces panneaux. En plus de payer l’intervention, j’ai perdu pas mal de production d’électricité en tardant à résoudre le problème, ce qui n’aide pas vraiment à amortir le système.

Surveiller les performances des panneaux

La bonne nouvelle pour ceux qui envisagent de s’équiper en panneaux solaires photovoltaïques est que les options de surveillance en ligne sont bien meilleur marché et plus simples. Les micro-onduleurs peuvent même indiquer les performances individuelles de chaque panneau.

Le fait que quelqu’un d’autre, tel que l’installateur, possède les panneaux transfère entièrement cette responsabilité, autre raison pour laquelle les locations de panneaux solaires ou les contrats d’achat d’électricité avec les installateurs de panneaux solaires gagnent en popularité. En attendant, une surabondance de panneaux a entraîné une chute brutale des prix au cours des trois dernières années. Et comme vous le savez maintenant, il existe des moyens viables d’éviter les problèmes potentiels liés aux écureuils.

Quant à mes écureuils et moi, nous ne sommes plus en guerre. Ce matin, j’ai essayé d’en prendre en photo pour illustrer cet article. J’ai eu le noir, mais le gris m’a échappé des yeux lorsqu’il a bondi… sur le toit.

À lire aussi

Solaire en France: le parc raccordé a augmenté de 172% en un an – 20 mars 2012

Espèce protégée: un projet photovoltaïque du Nord doit s’adapter à un hibou – 13 mars 2012

Inauguration de la première centrale solaire au sol d’Ile-de-France – 20 janvier 2012

Vous avez besoin d’un nouveau toit? Énergie solaire incluse – 10 novembre 2011

États-Unis: l’emploi a augmenté dix fois plus vite dans l’énergie solaire que dans l’ensemble – 20 octobre 2011

Notre planète compte 8,7 millions d’espèces vivantes – 29 août 2011

Mots-clefs :, , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite