Les policiers de Las Vegas se dotent de traitement analytique du crime | SmartPlanet.fr

Les policiers de Las Vegas se dotent de traitement analytique du crime

Par Andrew Nusca | 3 février 2012 | 0 commentaire

Smart Data >>

Aux États-Unis, les officiers de police de Las Vegas et de Rochester s’efforcent d’étoffer leurs techniques de lutte contre le crime avec de nouveaux logiciels de traitement analytique du crime.

L'outil d'analyse statistique comparative COPLINK à l'œuvre à Tucson (Arizona)

Le 25 janvier dernier, IBM a annoncé sa collaboration avec les départements de police de Las Vegas (Nevada) et de Rochester (Minnesota)  dans l’objectif d’améliorer le partage des informations entre la police et ses partenaires régionaux (le département de police d’Henderson, l’armée de l’air des États-Unis sur la base voisine de Nellis, la patrouille autoroutière du Nevada, etc.), dans l’intérêt de la sûreté publique.

À Las Vegas, cette capacité vient du logiciel de traitement analytique du crime COPLINK conçu par i2, qui permet aux policiers « d’établir des liens non évidents » entre des affaires en fonction d’informations qui sont normalement dispersées dans tout le département. Un avantage annexe: il pourrait aussi faire économiser de l’argent.

À Rochester, le département de police travaillera avec la société Alpine Consulting, basée à Schaumburg, dans l’Illinois, pour développer une plate-forme de traitement analytique plus sophistiquée reposant sur la structure d’IBM, et plus spécifiquement sur son logiciel InfoSphere Identity Insight.

Les villes de New York, Los Angeles, Memphis et Tucson utilisent des systèmes similaires.

L’idée est d’extraire les données publiques des silos pour les rassembler au même endroit de sorte qu’elles puissent être recoupées par tous les membres du département à tout moment. À Las Vegas, par exemple, les données sont hébergées dans quatre bases de données distinctes, ce qui signifie que le référencement croisé nécessite qu’une personne les vérifie une par une, une opération particulièrement longue.

Mieux encore, les données peuvent être partagées au-delà des frontières du Nevada, si bien que les autres départements de police peuvent voir ce qu’ils font bien ou mal.

À lire aussi

La police américaine combat le crime en scrutant les données sur le trafic routier -  10 juin 2011

IBM et Berkeley modélisent le trafic en temps réel dans la région de San Francisco – 20 mai 2011

Los Angeles utilise les statistiques pour prédire la criminalité – 8 février 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite