Les Texans pourraient être autorisés à refuser les compteurs communicants | SmartPlanet.fr

Les Texans pourraient être autorisés à refuser les compteurs communicants

Par la rédaction | 10 décembre 2012 | 0 commentaire

Face à l’opposition de certains habitants et opposants inquiets d’un éventuel effet des ondes radio utilisées, le Texas pourrait autoriser ses citoyens à ne pas accepter l’installation à leur domicile de compteurs « intelligents ».

par Kirsten Korosec

Quelque 6,2 millions de compteurs intelligents ont été installés au Texas. À présent, face à la levée de boucliers contre ces appareils de hautes technologies, la Commission des services publics de l’État pourrait autoriser les habitants à décider de ne pas les utiliser.

D’après le Houston Chronicle, la Commission pourrait aborder le sujet cette semaine. Les législateurs de l’État ont indiqué qu’ils feraient quelque chose si les membres de la Commission n’agissaient pas.

Cela fait sept ans maintenant que les législateurs du Texas ont donné leur feu vert aux compteurs intelligents, ces dispositifs de communication bidirectionnelle capables d’identifier la consommation d’énergie avec plus de détails et de transmettre ces informations entre une maison ou une entreprise et le distributeur d’énergie.

Le déploiement des « smart meters » a subi des contretemps, essentiellement en raison d’une mauvaise stratégie de déploiement qui s’est axée sur l’installation des dispositifs, sans expliquer leur valeur aux clients. Au Texas et ailleurs, une opposition, toutefois peu nombreuse, a fait entendre sa voix en arguant des préoccupations selon lesquelles les signaux des fréquences radio utilisés par les compteurs auraient des effets nocifs sur la santé.

Par exemple, CenterPoint Energy a commencé à installer des compteurs dans la région de Houston en 2009. L’entreprise a dépensé 150 millions de dollars pour installer plus de 2,2 millions de compteurs intelligents, et encore 50 millions supplémentaires pour son initiative de réseau électrique intelligent, rapporte le Houston Chronicle.

La plupart de ces installations se sont déroulées sans anicroche. Des protestations ont toutefois été émises. Lorsque des clients ont refusé, ils se sont entendu dire que l’installation était obligatoire et que leur alimentation serait coupée s’ils ne faisaient pas machine arrière.

Le Texas n’est pas le premier, ni sans doute le dernier, État américain à rencontrer des difficultés avec le déploiement massif de compteurs communicants. Le distributeur californien d’électricité PG&E a été la figure emblématique de la contestation contre le déploiement des compteurs intelligents. Les protestations ont en outre incité quelques États, dont la Californie, le Maine et le Nevada, à permettre aux résidents de refuser les compteurs intelligents, généralement en contrepartie de frais.

Photo: Miss Efficiency via Flickr, sous licence Creative Commons CC by-sa

À lire aussi

Nouvelles des compteurs communicants: Australie, Californie, Illinois, Texas… – 10 décembre 2012

Télérelève des compteurs à gaz: Suez Environnement retenu par GrDF – 28 novembre 2012

Distribution d’électricité: les collectivités demandent un changement de cap d’ERDF – 27 novembre 2012

Delphine Batho annonce la relance du compteur Linky – 15 novembre 2012

L’UFC-Que Choisir attaque le compteur Linky devant le Conseil d’Etat – 24 avril 2012

États-Unis: les fabricants de compteurs intelligents s’associent – 21 juin 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite