Les voitures connectées deviennent plus intelligentes que les PC et les smartphones | SmartPlanet.fr

Les voitures connectées deviennent plus intelligentes que les PC et les smartphones

Par la rédaction | 19 novembre 2012 | 0 commentaire

Smart Data >>
(vidéo) L’automobile connectée devient un véritable ordinateur sur roues, montre l’évolution du système SYNC de Ford, lancé il y a cinq ans.

par Joe McKendrick

Nos ordinateurs sur roues, autrefois appelés automobiles, atteignent la masse critique en termes de connectivité mondiale. Ford vient d’annoncer avoir livré plus de 5 millions de véhicules équipés de son système de connectivité SYNC, développé avec Microsoft il y a cinq ans. Pour le constructeur, cette connectivité représente la passerelle pour que la voiture devienne « le bien le plus intelligent en votre possession ».

« SYNC nous a aidé à évoluer en tant que constructeur automobile, à réfléchir et agir davantage comme une entreprise technologique, avec un nouveau niveau d’ouverture et d’accès qui a changé à jamais la façon dont nous considérons notre entreprise et répondons à nos clients », explique Paul Mascarenas, directeur technique et vice-président de la branche recherche et innovation de Ford.

« Nous avons transformé la voiture en une plate-forme offrant de vastes opportunités pour que les développeurs collaborant avec nous continuent d’ajouter de la valeur grâce à de nouvelles fonctionnalités apportées au rythme qu’attendent désormais les consommateurs. Avec plus d’un milliard de smartphones aujourd’hui en service dans le monde, nous estimons que la connectivité mobile continuera d’être l’élément fondamental de notre stratégie à venir. »

Image de prévisualisation YouTube

Le système SYNC a été conçu de sorte à s’adapter et à changer avec les nouveaux développements technologiques. Tandis que les voitures et les camions restent généralement en circulation pendant plus de 10 ans en moyenne, les consommateurs remplacent souvent leurs appareils électroniques tous les deux ou trois ans pour rester au fait des derniers progrès technologiques. L’équipe de développement de SYNC a créé une architecture fondée sur la plate-forme Windows Embedded Automotive qui prend en charge des protocoles ouverts tels qu’USB et Bluetooth, afin que la plupart des appareils puissent se connecter pour la lecture multimédia et les communications.

Lorsque SYNC a été annoncé la première fois le 7 janvier 2007 au CES international, la présentation incluait l’iPod, le téléphone à clapet Motorola RAZR et le smartphone Palm TREO. À peine deux jours plus tard, Apple révolutionnait la téléphonie mobile et donnait naissance à l’économie des applications en annonçant son premier iPhone.

Nouvelles capacités

Lorsque les clients ont commencé à conduire la première voiture équipée de SYNC, la Focus 2008, à l’automne de cette année-là, la plupart d’entre eux utilisaient SYNC pour passer des appels en mains libres avec leur téléphone évolué et écouter de la musique d’un iPod avec les commandes vocales fournies par la technologie de reconnaissance vocale Nuance.

Cinq ans plus tard, Ford fait remarquer que les smartphones sont alimentés par diverses plates-formes, notamment les systèmes d’exploitation mobiles iOS, Android, Blackberry et Windows Phone. « Avec leur stockage intégré, une puissance de traitement qui rivalise avec les ordinateurs bureautiques d’il y a cinq ans et des connexions de données sans fil rapides, ces téléphones continuent de fonctionner avec ces véhicules équipés de SYNC d’origine », se réjouit le constructeur automobile, ou désormais fabricant d’ordinateurs.

Le système prend aussi en charge les nouvelles capacités disponibles sur la plupart des véhicules Ford, comme AppLink, le service d’urgence 911 Assist, les rapports Vehicle Health Report et SYNC Services, un réseau de services basé sur le cloud computing qui fournit des rapports sur le trafic, des guidages virage par virage, la recherche d’entreprises, les actualités, les résultats sportifs et les listes de films.

« La voiture est une source riche de données en temps réel »

« Il est clair aujourd’hui que la mise au point d’une plate-forme de connectivité ouverte et évolutive a été capitale pour le succès de SYNC, car elle nous a permis de rester en phase avec le consommateur », confie Paul Mascarenas. « Grâce à SYNC, les véhicules Ford ne sont plus cantonnés à la technologie intégrée à l’usine, ils peuvent suivre le rythme d’évolution des dernières tendances grand public via de simples mises à jour logicielles. »

La connectivité du cloud computing, les capteurs embarqués et l’accès aux données créent une expérience de véhicule intelligent. D’autres progrès, comme le traitement du langage naturel et l’apprentissage automatique, pourraient permettre à SYNC d’offrir une interaction plus naturelle entre la voiture et son conducteur, favorisant une expérience de conduite plus personnalisée et pratique. « La voiture est une source riche de données en temps réel; combinée à la puissance de traitement disponible dans le cloud computing, elle pourrait devenir le bien le plus intelligent que vous ne posséderez jamais », prédit Paul Mascarenas.

Vidéo: Ford

À lire aussi

Mobilité automobile, une future chasse gardée de Google? – 18 octobre 2012

Fin des embouteillages: l’autoroute du futur plus efficace à 273% – 28 septembre 2012

Voiture autonome: plus besoin de permis de conduire d’ici 2040? – 27 septembre 2012

Intel ouvre un centre de R&D dédié à la voiture connectée– 1er mars 2012

Ford va ouvrir un laboratoire de recherche dans la Silicon Valley – 25 janvier 2012

Ford et Bug Labs s’associent autour des voitures connectées – 27 septembre 2011

Mots-clefs :, , ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite