Maisons durables: au Solar Decathlon, un croisement de nouvelles technologies et de conceptions traditionnelles | SmartPlanet.fr

Maisons durables: au Solar Decathlon, un croisement de nouvelles technologies et de conceptions traditionnelles

Par Martin LaMonica | 15 novembre 2011 | 1 commentaire

Cette année, la compétition de Washington a combiné l’architecture traditionnelle avec des matériaux de construction de pointe et des gadgets dernier cri dans un village de maisons à consommation énergétique nette zéro.

Parrainé par le ministère américain de l’Énergie, le Solar Decathlon est une compétition biennale opposant 19 équipes d’étudiants en université pour construire des maisons entièrement alimentées par l’énergie solaire. Ces maisons sont livrées en kit à Washington, D.C., où elles sont assemblées et exposées au public pendant 10 jours (voir nos articles de 2009 et 2007).

Après l’inauguration du « village solaire » le 22 septembre dernier, les équipes ont présenté leur projet au public et aux juges qui ont noté les maisons sur des critères d’esthétique, d’ingénierie, de coût et d’efficience. L’édition de cette année a mis davantage l’accent sur l’aspect pratique en limitant les coûts de construction à 250.000 dollars.

Les maisons, exposées cette année dans le West Potomac Park du National Mall, ont repris une grande partie des principes de conception vus les années précédentes. Les bâtiments de nombreuses équipes utilisent une conception modulaire pour faciliter la construction, et tous sont équipés du dernier cri en matière d’appareils à haute efficacité énergétique, d’éclairages LED et, bien entendu, de panneaux solaires de toiture.

Des styles régionaux marqués

À quelques exceptions notables, bon nombre d’équipes d’étudiants cette année ont choisi un style architectural représentatif de leur région respective, comme la Solar Homestead de l’université d’État des Appalaches et la New England Farm du Middlebury College.

Côté technologie, les maisons intègrent de nombreux éléments de domotique et des matériaux à changement de phase, autrement dit des gels qui se transforment en liquide pour stocker l’énergie solaire pendant des heures.

« On retrouve beaucoup de conceptions traditionnelles, du fait que chaque équipe conçoit pour son environnement propre », explique Lanna Semel, membre de l’équipe du Southern California Institute of Architecture et du California Institute of Technology. « On remarque tout de suite qu’elles viennent toutes de régions différentes des États-Unis et du monde. »

Conception intelligente

Une isolation importante et une enveloppe de bâtiment étanche à l’air sont de rigueur pour ces maisons, car une plus grande efficacité énergétique fait baisser la consommation d’énergie globale, laquelle n’est fournie que par des panneaux solaires photovoltaïques et des panneaux solaires pour l’eau chaude.

L’équipe de la Parsons New School for Design et du Stevens Institute of Technology a construit une maison passive, un style allemand qui nécessite de remplir des critères de performances énergétiques spécifiques. En raison de leur étanchéité, les maisons sont équipées de systèmes mécaniques de ventilation de l’air et tirent profit des courants d’air naturels pour garantir une constante circulation d’air frais.

La conservation de l’eau est une autre caractéristique commune, de nombreuses maisons collectant l’eau de pluie dans une citerne et utilisant des pompes pour arroser le jardin ou le potager.

On trouve de plus en plus des systèmes de domotique prêts à l’emploi qui permettent aux personnes de contrôler le chauffage, le refroidissement, l’éclairage et les systèmes électroniques de la maison depuis une tablette, un téléviseur ou un autre appareil connecté. Par un détournement astucieux, l’équipe de Californie du Sud a intégré le système de domotique Control4 à la Xbox Kinect de Microsoft pour que les occupants n’aient qu’à agiter la main pour éteindre les lumières ou contrôler le thermostat de la maison.

La maison Living Light de l'équipe du Tennessee, l'une des 19 maisons à consommation énergétique nette zéro en compétition au Solar Decathlon de cette année (photo: université du Tennessee)

L’architecture de l’équipe de Californie du Sud était elle aussi accrocheuse. Délaissant la conception traditionnelle, elle a construit une maison d’avant-garde qui rappelle davantage des capsules spatiales de l’ère Apollo qu’une maison américaine type, jusqu’à un revêtement de vinyle qui recouvre une couche d’isolation à l’extérieur du bâtiment.

Aux deux derniers Solar Decathlon organisés à Washington D.C., c’est l’équipe de la Technische Universitat de Darmstadt, en Allemagne, qui a remporté le premier prix. Toutefois, la maison haute technologie allemande coûtait près de 800.000 dollars, soit plus de trois fois plus que la limite de 250.000 dollars fixée cette année.

Quelle que soit l’équipe victorieuse cette année, le Solar Decathlon est passionnant, car les individus peuvent voir les possibilités des bâtiments à haute efficacité énergétique et l’enthousiasme des étudiants pour la conception de bâtiments durables.

Chaque année, les produits exposés au Solar Decathlon deviennent davantage accessibles et grand public, depuis les éclairages LED jusqu’aux panneaux solaires. Au final, néanmoins, ces maisons sont un exercice de conception et montrent comment les techniques de construction adéquates peuvent faire ressortir le potentiel des technologies de construction écologique.

À lire aussi

Une maison écologique intelligente au cœur de Boston – 3 novembre 2011

Demande accrue de matériaux de construction écologiques en Europe – 24 octobre 2011

Le Green Office, immeuble de bureaux à énergie positive, a ouvert à Meudon – 7 septembre 2011

En quête de la production en série de maisons autonomes – 25 mai 2011

Rénovation énergétique des bâtiments: le rapport Ortega fait 16 propositions – 14 mars 2011

Mots-clefs :, ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Maisonia Deal

    30 novembre 2011

    Beau et éffiquace, que demander de plus! c’est le futur!

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite