Monté sur drone, l’appareil photo de la Darpa, un Big Brother en altitude | SmartPlanet.fr

Monté sur drone, l’appareil photo de la Darpa, un Big Brother en altitude

Par Channtal Fleischfresser | 29 janvier 2013 | 3 commentaires

Smart Data >>

(vidéo) Capable de détecter une cible de 15 cm depuis une altitude de 6.000 mètres, l’appareil ARGUS-IS dévoilé par l’agence de recherche militaire américaine a des capacités impressionnantes.

La Darpa, l’agence de recherche de la Défense américaine, a publié plus d’informations sur le dernier-né de ses outils de surveillance aérienne, ARGUS-IS (Autonomous Real-Time Ground Ubiquitous Surveillance Imaging System). L’appareil photo de 1,8 gigapixel, attaché à un drone, peut repérer des cibles aussi petites que 15 centimètres d’une altitude de 6.000 mètres.

L’appareil photo est un des systèmes avec la plus haute résolution au monde. Il peut visualiser jusqu’à 10 miles carrés (25,9 kilomètres carrés) à la fois, et a une capacité de zoom remarquable. Dans ce passage vidéo qui a été diffusé sur la chaîne TV PBS, l’appareil peut repérer des humains, ainsi que des oiseaux en vol, d’une distance incroyable.

Image de prévisualisation YouTube

Constitué de 368 capteurs de 5 mégapixels (semblables à ceux que l’on trouve dans un smartphone) visant à travers un téléescope, ARGUS peut relever 600 gigaoctets de données par seconde, dont une partie est stockée pour un visionnage ultérieur. Comme il serait impossible de stocker la totalité des données que l’appareil recueille, le ministère de la Défense a construit le système Persistics, qui vise à obtenir les informations significatives produites par une vidéosurveillance sur grande superficie.

Cela semble être un énorme succès pour la surveillance aérienne ; mais comme outil de gouvernement, l’ARGUS n’en soulève pas moins des questions sur l’utilisation prévue de cette technologie – et la relation entre les gouvernements et leurs citoyens.

Photo: capture d’écran de la vidéo

via TechCrunch

À lire aussi

La DARPA finance une mousse expansible pour étancher les hémorragies internes – 8 janvier 2013

Sécurité express: Microsoft veut compter les téléspectateurs, scandale chez les experts de la police américaine, pacemakers piratables – 16 novembre 2012

Des étudiants ont détourné un drone espion américain – 31 juillet 2012

La Marine américaine va tester des drones pendant trois ans – 23 mai 2012

La DARPA, une « armée d’élite de geeks technophiles futuristes » – 5 juillet 2011

La DARPA s’intéresse au suivi des mutations génétiques et à la protection des gènes brevetés – 21 avril 2011

Mots-clefs :, , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Guilbaud

    5 février 2013

    Une grosse erreur : 10 miles carrés ne fait pas 2,6 kilomètres carrés puisqu’un mile américain fait 1,609 km. Donc 10 miles carrés font a peu de choses près 26 km carrés.

  • 2

    Thierry Noisette

    6 février 2013

    @Guilbaud Merci pour votre vigilance, nous avions en effet commis une erreur de virgule diminuant par dix le résultat de la conversion. C’est rectifié.

  • 3

    Drone Magazine

    22 février 2013

    Dans un futur proche proche, les drones vont devenir un objet courant. Si l’ARGUS-IS ne se verra pas, des drones de surveillance beaucoup plus proches de nous vont mener un travail similaire. Exemple : le drone de surveillance de SECOM (société japonaise).
    http://www.drone-magazine.fr/les-drones-de-surveillance-debarquent-preparez-vous/
    Faut-il s’inquiéter ?

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite