Paris présente ses 40 projets de « mobilier urbain intelligent » | SmartPlanet.fr

Paris présente ses 40 projets de « mobilier urbain intelligent »

Par Thierry Noisette | 7 juin 2011 | 3 commentaires

(vidéo) Abribus interactifs, aides à la mobilité et aux véhicules électriques, panneaux à réalité augmentée… 40 projets vont être expérimentés dans les 20 arrondissements de la capitale pendant six à douze mois.

La mairie de Paris a présenté ce mardi après-midi, lors d’un point presse, les 40 projets de mobilier urbain intelligent qu’elle a retenus après appel à projets, ce qui fait de Paris « une des premières villes à lancer un projet de cette ampleur », a affirmé Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation.


Afficher Mobilier Urbain Intelligent sur une carte plus grande

Ces 40 projets émanent « de quelques incontournables, JC Decaux (NDLR: 7 projets pour l’opérateur des Vélib’), Clearchannel, Bouygues, Orange », a commenté Jean-Louis Missika, qui a noté au passage que les abribus innovants proposés par les grands concurrents que sont JC Decaux et Clearchannel pourront être testés et comparés par les Parisiens.

Mais à côté de ces géants, a-t-il souligné, parmi les 27 entreprises ou groupes auteurs des projets retenus, il y a aussi des start-ups, des chercheurs indépendants, des designers, une société espagnole, Sabacaucho, qui présente le potelet XLast, lumineux et à mémoire de forme…

« Besoin d’inventivité »

« Le mobilier urbain est un élément essentiel du service aux habitants, au point que parfois on ne le voit plus, comme les chaises dans un parc, les abribus », a exposé l’adjoint au maire, mais il est difficile de les faire changer suivant les évolutions technologiques et écologiques, en raison des contraintes des marchés publics qui les réservent souvent aux grandes entreprises.

Et même ces dernières  « ont peu de marge de manoeuvre pour aller au-delà d’une offre standard et classique. Mais il y a un besoin d’inventivité et de création », estime Jean-Louis Missika.

D’où l’appel à projets lancé fin 2010 par la Ville. Les projets lauréats peuvent bénéficier d’une aide à l’innovation, d’un montant maximal de 30.000 euros (la moitié des projets vont l’avoir). Les mobiliers urbains testés seront déployés sur une soixantaine de sites dans la totalité des 20 arrondissements de Paris. « C’est une mise à disposition de l’espace public, pas un appel d’offres: la ville est un laboratoire d’expérimentation », commente Jean-Louis Missika.

http://www.dailymotion.com/videoxj1lx8

Les 40 projets se répartissent dans les catégories suivantes:

  • Panneaux interactifs mobiles (il y aura un deuxième appel à projets prochainement pour la création de services sur ces supports, qui de par leur cahier des charges doivent fonctionner avec un système ouvert, permettant des applications tierces).
  • Aides à la mobilité (recharge des véhicules électriques – comme Modulowatt -, parkings etc.)
  • Mise en valeur du patrimoine culturel et de proximité
  • Equipements intégrés (abris voyageurs, colonne Morris, etc.)
  • Design et services
  • Les inclassables: potager mobile aquaponique, champignonnière urbaine (à partir de marc de café) – deux projets U-farm.

Certains points tirés de ces expérimentations pourront être intégrés dans des appels d’offres ensuite, ont indiqué des représentants de la Ville. Fin 2011, l’exclusivité d’Orange sur les cabines téléphoniques de la capitale prend fin, et en 2013 aura lieu le prochain appel d’offres sur les abribus, par exemple.

Informations gratuites

Pour ces 40 projets, tous les services d’information seront gratuits, les autres peuvent être payants (comme la vente ambulante de plats prêts à cuisiner). Une redevance de 100 euros par mois et par mobilier sera versée, et pour ceux générant un chiffre d’affaires, 16% de ce revenu. L’électricité consommée par les objets (bon nombre en nécessitent, dont plusieurs alimentés pour tout ou partie en solaire) sera à la charge des porteurs de projet.

Il serait difficile de citer tous les projets ici (voir leurs présentations vidéo), mais en voici quelques exemples:

  • Le panneau à réalité augmentée nAutreville, conçu par l’ENSCI, est un panneau interactif translucide d’information sur le quartier (plans, services, histoire…), tournant sur 360°.
  • ParkSense, par SmartGrains, est un détecteur de places de stationnement: des capteurs sans connexion filaire pour guider les usagers vers les places libres, via des applications mobiles.
  • Icilasong, par Cécile Planchais Design, associera à des lieux dédiés (comme la Gaîté lyrique) des extraits sonores à écouter sur smartphone.
  • La smart borne sur candélabre, par Newtech Concept (auteur de 4 projets) est une tablette multifonction: recharge électrique, information pour piétons, etc., accueillant tous les programmes conçus pour Android.
  • La borne muséographique pour cimetières, de Tracetel (4 projets en tout) permet de télécharger le plan et la localisation des tombes sur les smartphones.

Les premiers prototypes seront installés dès cet été, les derniers fin 2011 ou tout début 2012, pour que l’expérimentation (de six mois, renouvelable une fois) soit entièrement achevée fin 2012. « Cette expérimentation pourra nous apporter des idées sur ce que nous faisons dans les grands projets comme les voies sur berges », a indiqué Jean-Louis Missika.

Les Parisiens seront sondés pour connaître leurs réactions sur ces mobiliers, et ils pourront donner leur avis sur le site de la ville, Paris.fr; voire sur les mobiliers eux-mêmes quand ils sont interactifs.

Une des grandes inconnues (outre la résistance physique de ces équipements par nature très exposés, et leur adoption ou non par les Parisiens) sera le niveau de dégradation (malveillance, vols etc.), plusieurs intégrant des métaux, puces RFID et autres composants pouvant tenter les indélicats. Voir le niveau élevé des dégradations de Vélib’.

Ce sera une des leçons à suivre de l’expérimentation, ont reconnu les représentants de la Ville.

Sur la Toile

Présentation des projets de mobilier urbain intelligent

A lire aussi

« Mobilier urbain intelligent » à Paris, 40 projets retenus – 26 avril 2011

Un guide pratique pour aborder la conception d’un écoquartier – 7 avril 2011

Poubelles 2.0 à La Rochelle avec les conteneurs à puce électronique de Citec Environnement – 28 mars 2011

Bordeaux met des arbres et des oiseaux dans les smartphones – 28 mars 2011

Lutte contre le réchauffement: lancement de l’Agence parisienne du climat – 28 mars 2011

Trente villes du monde signent une charte de l’éclairage public durable – 16 mars 2011

Mots-clefs :, , , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    de Borniol

    8 juin 2011

    Proposition AccèsCités ®

    DiagnosTIC – Vue_A
    ( Valeur d’usage environnemental Autonomie )

    concept – usages :
    services aux personnes handicapées sur l’ensemble du mobilier
    urbain relatif au déplacement et la mobilité

    Moyens TIC
    Outil d’Alerte de présence, demande d’aide et accompagnement
    humain, accessibilité et sécurité de la personne fragile en
    mobilité.

    scénario 1 :
    accueil dans les environnements recevant du public

    La solution recherchée est le moyen d’alerter la gouvernance
    d’un bâtiment, ou d’un environnement recevant du public de la
    présence d’un profil spécifique de handicap se trouvant alentour,
    et susceptible d’accéder, de pénétrer dans le lieu.
    (administration, hôtellerie, hôpitaux, écoles, équipements
    sportifs… commerces, entreprisesEtc.)

    scénario 2 :
    Accueil dans le transport en commun
    Le deuxième aspect serait de disposer d’une alerte en direction
    d’un chauffeur de bus, afin que celui-ci soit prévenu du profil de
    handicap susceptible d’embarquer dans son véhicule.

    scénario 3 :
    transite dans les lieux multimodaux
    Le troisième aspect
    Au cours d’un déplacement ferroviaire (SNCF, aéroports, gare
    maritime) un usager handicapé est susceptible d’emprunter une
    correspondance, il souhaite se faire aider par un service de type
    Accès + (existant actuellement à la SNCF)

    intention de développement
    La proposition technologique > iPhone et Androide doit
    permettre à la personne handicapée d’utiliser le numéro d’appel
    AccèsCités pour faire connaître sa demande d’aide, et/ou
    d’accompagnement, mais aussi être reconnu par son
    interlocuteur comme ayant un handicap spécifique.

    Ce type de scénarii se retrouve dans tous les lieux recevant du
    public dans un environnement sécurisé nécessaire aux bonnes
    conditions du déplacement. (alertes auprès de la police
    municipale, auprès de la police ferroviaire, des sociétés de
    gardiennage… Etc.)

    Le positionnement de ces usages repose sur la loi de février
    2005 qui contraint toute administration et gouvernance d’un
    environnement recevant du public à être en mesure de créer les
    conditions d’accessibilité favorable à tous les usagers.
    © Alain de Borniol
    Recherche site pilote + des partenaires – R&D TIC – Opérateur
    télécom.
    Merci de votre attention
    Accès • Cible • Production
    Association loi 1901
    Technologies d’assistance à la mobilité des personnes en
    situation de handicap

    http://www.accescibleproduction.com
    http://autonomie.minalogic.net/index.html

  • 2

    Elsa

    9 juin 2011

    A voir sur Innov in the City ! Les lauréats en images :
    http://www.innovcity.fr/2011/06/07/mobilier-urbain-
    intelligent-paris-laureats-appel-projets/

  • 3

    Mike

    23 novembre 2011

    Innovant c’est le mot. Ces projets sont à la fois à l’écoute de
    l’environnement, à l’affût du partage et de la communication entre
    individus, tout en étant une réponse aux problématiques
    urbaines.
    Exemple avec cette Smoovebox qui permet d’enregistrer des
    messages vidéos et de les partager entre amis . Moins ludique et
    hyper pratique, le projet ibustop qui donne accès à différentes
    informations afin de faciliter et optimiser ses déplacements. Nous
    sommes en plein mobilier urbain 2.0 voir 3.0 avec tous les défis
    propre à la ville et l’environnement. Ces appels à projets sont
    dans cette optique à la fois créatif, utile, et pragmatique.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite