Partenariat France-Allemagne sur les énergies renouvelables | SmartPlanet.fr

Partenariat France-Allemagne sur les énergies renouvelables

Par Thierry Noisette | 24 janvier 2013 | 2 commentaires

Un accord de partenariat entre les deux pays sur les EnR sera signé dans deux semaines, a annoncé cet après-midi la ministre française de l’Écologie. Grâce notamment à la très forte hausse de la production photovoltaïque, l’Allemagne a été en 2012 exportatrice nette d’électricité vers la France.

Passerelle Mimram, pont frontière entre Strasbourg et Kehl

Le 7 février, un accord franco-allemand sur les énergies renouvelables sera signé à l’occasion de la venue à Paris de Peter Altmaier, ministre fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire, en charge des énergies renouvelables. La décision a été arrêtée lors du conseil des ministres franco-allemand du 22 janvier à Berlin, a déclaré ce jeudi après-midi la ministre française de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Delphine Batho a fait cette annonce lors d’un point presse du comité de pilotage du débat national sur la transition énergétique, après une remarque du climatologue Jean Jouzel, membre du comité, qui regrettait qu’il n’existe pas actuellement de véritable Europe de l’énergie.

Le ministre allemand sera auditionné par le conseil national du débat, et d’autres ministres en charge de l’Énergie dans différents pays seront également entendus dans les prochains mois, a souligné la ministre. Elle n’a pas souhaité préciser sur quoi plus précisément portera l’accord franco-allemand, renvoyant au 7 février pour en savoir plus.

En Allemagne, la première énergie renouvelable dans la production d’électricité est l’éolien (8,6%), suivi par le solaire (6,2% – en croissance de 50% entre janvier-septembre 2011 et la même période de 2012), la biomasse (5,8%) et l’hydroélectrique (3,8%). La chancelière Angela Merkel a déclaré fin 2012 maintenir l’objectif pour son pays de 40% d’électricité issue des énergies renouvelables d’ici 2020.

En France, le bilan électrique de 2012 publié par RTE (Réseau de transport d’électricité) indiquait que la part de l’électricité issue des EnR a atteint 16,4% de la production française (hydraulique, dont 4,6% hors hydraulique (3,1 % éolien, 0,8 % solaire photovoltaïque). Ce bilan note que comme en 2009 et 2010, l’Allemagne est exportatrice nette vers la France, à hauteur de 8,7 térawatt-heures (TWh), précisant que « en Allemagne, l’essor du photovoltaïque et la compétitivité de la production à partir de charbon ont en effet permis de compenser la réduction de la production nucléaire depuis l’arrêt de sept réacteurs en 2011 ».

Le bilan détaillé (PDF) précise:

« La production de photovoltaïque en Allemagne a considérablement augmenté (près de 30 TWh en 2012 contre une dizaine en 2010), injectant ainsi sur le réseau, selon l’ensoleillement, une quantité significative d’énergie. D’autre part, l’électricité produite par les centrales au charbon a renforcé sa compétitivité suite à la chute du prix du charbon, le développement du gaz de schiste ayant eu pour effet de réduire la demande de charbon aux Etats-Unis. La faiblesse du prix du CO2 n’a par ailleurs pas compensé cet effet. En conséquence, avec des pics réguliers de production renouvelable et un parc charbon compétitif, l’Allemagne exporte son énergie vers quasiment tous ses voisins y compris la France. »

Mardi 22 janvier, le ministre français de la Consommation, Benoît Hamon, avait appelé à « reconstituer » le couple franco-allemand autour d’un projet positif comme les énergies renouvelables, rapportait l’AFP.

Photo de la passerelle Mimram ou passerelle des deux rives, entre Strasbourg et Kehl: Medpro via Wikipédia, sous licence Creative Commons CC by

À lire aussi

Le gouvernement veut relancer le solaire photovoltaïque – 7 janvier 2013

L’énergie solaire avance rapidement en Allemagne – 6 novembre 2012

Laurence Tubiana, « facilitatrice » du débat sur l’énergie: « Nous sommes en retard sur les trois objectifs européens » – 29 novembre 2012

L’Europe atteint 100 gigawatts d’énergie éolienne – 27 septembre 2012

François Hollande à la conférence environnementale: « La France se mobilisera dans la transition énergétique » – 14 septembre 2012

En Allemagne, l’électricité vient à 20,8% des énergies renouvelables – 9 septembre 2011

Mots-clefs :, , , , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Esther

    30 janvier 2013

    Pour des précisions sur les échanges d’électricité entre la France et l’Allemagne, c’est ici :
    http://energeia.voila.net/electri/france_allemagne.htm

    Statistiques mensuelles de 2010 à 2012.

    A noter aussi qu’en Allemagne, pourtant moins ensoleillée que la France, l’électricité solaire est moins chère que celle des distributeurs classiques.

    Ce pays a en effet atteint la parité réseau pour tous, en dehors de l’industrie.

  • 2

    alcoolémie

    13 mars 2013

    Pendant combien de temps va-t-on se faire mener en bateau
    par les allemands et leur énergie « écologique «. Suite à
    l’abandon du nucléaire ils ont augmenté de plus de 20% la
    production d’électricité à partir du charbon et lignite.
    L’Allemagne est le plus gros pollueur en Europe. Ce n’est pas
    dans 20 ou 30 ans qu’il faut fermer ces centrales au charbon,
    c’est immédiatement. L’année dernière au cours de la vague de
    froid comme il n’arrivait pas à fournir suffisamment d’énergie ils
    ont remis en fonctionnement leurs centrales nucléaires qui sont
    toujours en arrêt à chaud prêtes à repartir si nécessaire. En
    2012 suite à la présence d’un champ de haute pression dans
    mer du nord et les pays environnants les champs d’éoliennes
    étaient tous en panne. Pas de publicité à l’époque sur cet
    incident. A quand une vraie enquête indépendante sur l’énergie
    en Allemagne.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite