Prochainement: l’urine comme source d’énergie pour la guerre | SmartPlanet.fr

Prochainement: l’urine comme source d’énergie pour la guerre

Par David Worthington | 27 février 2013 | 0 commentaire

L’armée américaine teste des piles à combustible développées par une start-up. Particularité: elles fonctionnent avec de l’eau ou de l’urine, permettant d’alléger l’équipement des soldats.

Des mini-piles à combustible telles que celles-ci peuvent alléger de 11 kg le paquetage d'un soldat

La start-up new-yorkaise SiGNa Chemistry, fabricant de mini-piles à combustible qui rechargent les smartphones, est en train de tester sa technologie avec l’armée américaine. Tout ce qu’il faut pour alimenter cette nouvelle technologie sur le champ de bataille, c’est une minuscule cartouche à hydrogène chimique et un peu d’eau… voire de l’urine.

En adoptant cette technologie, l’armée pourrait alléger de 11 kg l’équipement d’un soldat, soulignait le PDG Michael Lefenfeld dans un récent entretien.

Les piles à combustible de SiGNa sont non toxiques, n’ont pas besoin d’être rechargées et peuvent être manipulées et mises au rebut en toute sécurité, a-t-il précisé. L’ajout d’eau (ou d’urine) déclenche une réaction chimique qui génère instantanément de l’électricité. Cela peut prêter à sourire, mais c’est cette flexibilité qui a attiré l’attention de l’armée.

La diminution ou l’élimination des combustibles fossiles pour la génération d’énergie sur le front simplifie la logistique de guerre, réduit les coûts de maintenance et élimine le risque d’attaque contre les convois de carburant. Les technologies écologiques constituent une solution capitale, et l’armée américaine explore les sources d’énergie potentielles depuis déjà plusieurs années.

Il ne s’agit pas d’une question d’altruisme; le choix d’une énergie verte est tactique. Une unité des Marines en Afghanistan a déjà déployé des couvertures solaires portables pour préserver la charge des batteries radio lors de longues patrouilles et utilise des bâches solaires pour éclairer les tentes la nuit, afin de réduire fortement l’utilisation de carburant dans ses centres de commandement. Les piles à combustible, quant à elles, peuvent être emmenées partout.

La technologie est disponible dans le commerce depuis 2011 en Asie et a été présentée aux États-Unis en janvier au Consumer Electronics Show de Las Vegas sous la forme du chargeur de smartphone fonctionnant avec une pile à combustible PowerTrekk.

Le PowerTrekk (commercialisé par le fabricant suédois de piles à combustible myFC) est désormais disponible aux États-Unis via l’enseigne d’équipements de loisirs en plein air REI. REI proposera des cartouches de rechange et recyclera les cartouches vides pour quelques dollars.

Des cartouches à durée de conservation illimitée

Une cartouche chargera un téléphone mobile jusqu’à deux fois, explique Michael Lefenfeld. Les cartouches ont une durée de conservation illimitée et peuvent être expédiées et stockées pendant de longues périodes sans risque aucun. Cette particularité est due à une poudre de sodium inventée par SiGNa, qui libère de l’hydrogène lorsqu’elle réagit à l’eau (ou à l’urine), mais qui est parfaitement stable en dehors de cela. Cette poudre a été développée comme alternative aux métaux alcalins réactifs et à leurs dérivés, explique un porte-parole.

Les piles à combustible sont plus sûres pour le transport aérien que les batteries au lithium-ion et ont une utilité pour de nombreuses applications grand public, affirme Michael Lefenfeld. Celles-ci pourraient inclure l’alimentation des vélos électriques ou l’installation de piles à combustible dans les voitures comme sources d’alimentation de secours.

Sur le court terme, l’entreprise travaille avec ses partenaires en vue de fabriquer des produits de plus grande capacité afin de recharger des produits électroniques plus gourmands en énergie, tels que des iPad ou des ordinateurs portables.

Un parfait kit de survie dans la nature.

Image: Rafe Needleman/CNET

À lire aussi

Malgré les déboires du Boeing Dreamliner, le Pentagone maintient l’utilisation de batteries sur les avions de chasse – 18 février 2013

La Chine a fait voler un drone à pile à combustible – 30 janvier 2013

Armes intelligentes: vers une baisse des coûts – 12 octobre 2012

Les Marines américains à la recherche de sous-vêtements high tech – 31 janvier 2012

Au combat, les soldats se tournent vers le cloud computing pour la traduction – 13 septembre 2011

L’armée américaine teste l’usage de smartphones pour la guerre – 15 juillet 2011

Mots-clefs :

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite