Un gadget pour suivre votre consommation électrique domestique | SmartPlanet.fr

Un gadget pour suivre votre consommation électrique domestique

Par Martin LaMonica | 20 février 2012 | 0 commentaire

Vous croyez peut-être savoir quelle quantité d’électricité vous utilisez, mais il y a beaucoup d’autres choses que vous pourriez (et devriez) savoir.

Photo: Martin LaMonica / CNET

Bien que nous vivions à l’ère de l’information, la plupart d’entre nous sommes dans l’ignorance dès qu’il s’agit de factures d’électricité, hormis une vague idée de notre consommation mensuelle et de ce qu’elle coûte.

Au cours des dernières semaines, j’ai testé un système de surveillance de l’énergie domestique de la start-up Wattvision, qui répond à des questions élémentaires telles que la quantité d’électricité que nous consommons et à quel moment, et la tendance sur la durée. J’ai également relié l’alimentation en électricité en temps réel de mon domicile au service web de traitement analytique d’une autre startup appelé PlotWatt pour savoir plus en détail ce qui consomme de l’énergie.

Il a fallu quelques gadgets matériels pour rendre les choses possibles, mais l’utilisation de ces services m’a montré que le domaine de l’énergie domestique s’oriente de plus en plus vers les logiciels et le cloud computing. Dans le cas des systèmes de surveillance de l’énergie, le traitement analytique dorsal peut fournir des perspectives et des recommandations, contrairement à un simple dispositif de mesure. De plus, si vous avez un thermostat intelligent ou un système de domotique, vous pouvez contrôler à distance le chauffage, le refroidissement, l’éclairage et les appareils de votre maison depuis un smartphone ou un PC.

Mais avant d’investir dans des gadgets, il faut se poser les questions suivantes: quel est l’intérêt de surveiller l’énergie? Est-ce écologique? Cela va-t-il m’aider à diminuer mes factures? L’amortissement est-il rapide?

Ayant testé le dispositif de surveillance domestique de Wattvision et d’autres, je dirais que la motivation principale est simplement d’être mieux informé. Tout comme les individus vérifient le solde de leur compte en banque ou de leur carte de crédit en ligne, les systèmes de surveillance de l’énergie peuvent vous aider à éviter les mauvaises surprises lorsque vous recevez la facture mensuelle.

À mesure que ces produits gagneront en maturité, toutefois, il est probable que les fonctionnalités et les économies d’énergie potentielles s’amélioreront. On peut également envisager un dispositif ou service unique pour surveiller les compteurs d’eau, de gaz et d’électricité.

En janvier, nous avons eu un aperçu de l’avenir de la surveillance de l’énergie. Dans le cadre de l’initiative Green Button de la Maison Blanche, trois entreprises de services publics californiennes permettent désormais aux consommateurs de télécharger les données d’électricité détaillées que collectent les compteurs intelligents. Elles encouragent également les développeurs de logiciels à concevoir des applications exploitant ces informations.

Les applications qu’elles ont présentées visualisent et analysent les données des compteurs pour permettre aux consommateurs de déterminer, par exemple, quel forfait d’électricité est le mieux adapté et si cela vaut la peine de s’équiper en panneaux solaires. Il est aussi possible de se mesurer aux autres dans des compétitions d’économie d’énergie en ligne.

Des watts en réserve

Pour ceux d’entre nous qui n’ont pas de compteur intelligent, en revanche, les systèmes de surveillance de l’énergie se chargent de collecter les données d’électricité en temps réel et de les mettre en ligne. S’agissant du système de Wattvision, rien de très compliqué, même si mon manque de patience pour lire les instructions m’a incité à envoyer quelques e-mails au PDG et fondateur Savraj Singh. Au bout d’une demi-heure environ, j’ai pu utiliser ma tablette ou mon PC pour voir une représentation graphique de ma consommation d’électricité et de l’argent dépensé en temps réel, puis ultérieurement par jour ou par mois.

Wattvision a un capteur optique que vous fixez à votre compteur d’électricité et qui lit chaque wattheure qui défile. Vous devez ensuite relier un câble fin du capteur à une passerelle Wi-Fi à l’intérieur. Cette passerelle, qui fait à peu près la taille d’un portefeuille, utilise une connexion internet domestique pour transmettre les données en ligne.

Une fois que la passerelle commence à transmettre les informations, vous paramétrez un compte, et voilà ! Vous pouvez voir votre consommation en watts en temps réel. L’application retrace l’historique des données et vous permet de voir la consommation à la fois en watts et en dollars. Elle vous indique également combien d’électricité vous consommez par rapport aux autres.

Globalement, le paramétrage s’est avéré simple et les instructions étaient bonnes. Les parties les plus difficiles sont peut-être d’identifier quel type de compteur vous avez ou de trouver l’adresse IP de votre routeur.

Comme vous devez vous en douter, j’ai commencé par étudier minutieusement les graphiques de données, et j’ai remarqué que le réfrigérateur se mettait en route toutes les demi-heures et que le lave-vaisselle causait un grand pic. Au fur et à mesure des semaines, cependant, je ne les ai plus consultés qu’occasionnellement pour comparer un mois à un autre et m’assurer que la consommation d’énergie « de base » n’était pas plus élevée qu’à la normale.

Le système est suffisamment réactif pour vous donner une bonne idée de l’impact que peuvent avoir des changements individuels sur le total. Si vous mettez en marche le chauffage électrique ou même si vous éteignez quelques lumières, le relevé de Wattvision évolue rapidement. Après tout, c’est là tout l’intérêt: quand vous pouvez voir combien il vous en coûte de laisser le téléviseur allumé alors qu’il n’y a personne dans la pièce, vous êtes plus motivé pour changer votre comportement.

Si vous êtes un ardent défenseur des économies d’énergie, vous pouvez prendre les données de Wattvision et, par exemple, calculer combien d’argent vous pouvez économiser et combien d’émissions vous pouvez réduire en utilisant une corde à linge pour faire sécher vos vêtements, comme l’a fait un client.

Mais même si vous n’êtes que très modérément curieux de connaître votre énergie domestique, le graphique et les données permettent de vous donner du contexte.

Un œil sur l’énergie

Il s’avère que je suis un cas spécial, car ma maison est équipée de panneaux solaires photovoltaïques et que le capteur Wattvision est incapable de dire si la maison tire son énergie du réseau ou bien alimente le réseau grâce aux panneaux. C’est là que PlotWatt entre en jeu.

Grâce à l’API de Wattvision ou d’autres systèmes de surveillance, PlotWatt analyse les tendances de votre relevé graphique pour identifier quels sont les plus grands consommateurs d’énergie. Il peut vous dire avec certitude quel montant de votre facture mensuelle votre réfrigérateur représente et combien d’énergie vous consommez en laissant vos appareils en veille. Voir combien je dépense juste en laissant mes appareils en veille ou branchés m’a incité à m’interroger sur ce que je pouvais éteindre.

Cependant, ce qui m’a le plus impressionné, c’est le fait que le logiciel ait déduit que je possède des panneaux solaires en étudiant les données transmises par Wattvision. Bien que j’aie besoin d’un type de compteur différent pour séparer la production solaire des autres données, cela démontre en partie le potentiel des logiciels de reconnaissance de schémas. Des logiciels comme celui-ci pourraient, par exemple, découvrir que votre climatiseur consomme plus d’énergie que la normale et vous prévenir qu’il est temps de procéder à une mise au point.

Le système de Wattvision avec le capteur et la passerelle Wi-Fi coûte 249 dollars, soit quasiment le même prix qu’un produit concurrent, le PowerCost Monitor avec connexion Wi-Fi.

PlotWatt est gratuit pour les consommateurs, l’entreprise essayant de gagner de l’argent en proposant des services payants aux entreprises possédant de nombreux bâtiments.

Parmi les premiers adeptes des systèmes de surveillance de l’énergie domestique, nombreux sont ceux à avoir constaté que ces gadgets sont amortis en quelques mois. Quant à savoir si ces types d’outils vous aident à changer votre comportement, tout dépend de la personne et de la consommation d’électricité.

En général, plus vos factures d’électricité sont élevées, plus vous serez enclin à chercher des moyens d’économiser. L’inverse est également vrai: si vous faites déjà un effort pour réduire le gaspillage d’électricité, ce type de gadget mettra probablement du temps à être amorti.

D’un autre côté, vous n’en saurez jamais rien si vous ne le mesurez pas.

À lire aussi

Un projet européen pour suivre sa consommation électrique sur TV, smartphone ou ordinateur – 20 février 2012

Pour un meilleur thermostat, utilisez votre smartphone – 17 février 2012

Les indicateurs de l’électricité en France en temps réel sur smartphone – 15 février 2012

Tendril ouvre des services web dédiés à l’énergie domestique – 19 janvier 2012

Bientôt une application Facebook pour économiser l’énergie – 18 octobre 2011

Suivi de consommation électrique: Google met fin à PowerMeter – 28 juin 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite