Un œil bionique pourrait aider les aveugles à lire | SmartPlanet.fr

Un œil bionique pourrait aider les aveugles à lire

Par la rédaction | 28 novembre 2012 | 0 commentaire

Un appareil convertit en signaux électriques les images pour les transmettre ensuite par un implant. En transformant des lettres en braille, il pourrait servir notamment à lire les panneaux dans la rue.

par Sarah Korones

Les aveugles pourraient être bientôt à même de lire le braille sans le passage habituel du bout des doigts. En portant un implant rétinien appelé l’Argus II, les malvoyants pourraient bientôt être en mesure de lire les panneaux dans la rue simplement en jetant un regard sur eux.

L’implant Argus II, un projet entamé en 2011, est conçu pour ceux qui souffrent d’affections comme la rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative de l’œil qui détruit les cellules photoréceptrices de la rétine mais laisse intacts les neurones qui transmettent les signaux visuels.

L’appareil prend des images grâce à une caméra porté sur le visage d’une personne. Les images sont ensuite converties en signaux électriques et transmises à un réseau d’électrodes implanté sur l’œil du patient. Les signaux électriques stimulent ensuite les nerfs de la rétine.

L’implant autorise l’utilisateur à voir le monde autour de lui, mais les images sont encore floues, en raison de faibles résolutions, ce qui rend la lecture de textes extrêmement difficile.

Second Sight, la compagnie derrière l’Argus II, croit avoir résolu ce problème de lecture.

New Scientist rapporte:

« La solution de Second Sight consiste à stimuler des électrodes pour configurer des lettres en braille au lieu de texte standard. Cette technique remplacerait la partie traitement vidéo de l’Argus II par une sorte de visualiseur en braille, pour convertir des lettres de l’alphabet dans l’arrangement de points équivalent en braille. Si un utilisateur se trouve devant un panneau indicateur, il verra sa conversion en braille. »

L’implant n’est pas destiné à remplacer les textes en braille standard, étant donné que « lire » du braille au toucher reste plus rapide que de le reconnaître avec l’Argus II. L’implant sera probablement plus utile lorsqu’il s’agit de lire des textes publics tels que les plaques de rue.

Via New Scientist, MIT Technology Review

Image: Plinkk via Flickr, sous licence Creative Commons CC by

À lire aussi

Accessibilité: ouvrir le Web aux personnes souffrant de handicaps – 29 octobre 2012

Des robots portables aident les soldats à porter des charges et des handicapés à marcher – 3 octobre 2012

Des lunettes qui traduisent en simultané – 14 août 2012

Une application guide les malvoyants dans les bâtiments – 31 juillet 2012

Des gants qui traduisent la langue des signes en paroles – 26 juillet 2012

Un robot comme chien guide d’aveugle – 5 juin 2012

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite