Un plan national vélo d’ici la fin de l’année | SmartPlanet.fr

Un plan national vélo d’ici la fin de l’année

Par la rédaction | 11 juin 2013 | 2 commentaires

Un groupe de travail d’élus, de représentants des ministères et d’associations, prépare des propositions pour encourager la marche et le vélo.

Un « plan national vélo » sera élaboré avant la fin de l’année, a annoncé Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports. Il a installé un groupe de travail interministériel « consacré à la promotion des mobilités actives, c’est-à-dire la marche et le vélo ».

Ce groupe est constitué de parlementaires, de représentants des élus locaux, des usagers, des constructeurs de vélos et des ministères concernés. Il est chargé d’étudier « les mesures permettant le développement des modes de déplacements alternatifs aux véhicules motorisés, dont les avantages en termes d’environnement, de santé, d’économie et de vie sociale ne sont plus à démontrer ».

Propositions remises cet automne

Ce groupe de travail remettra ses premières propositions au ministre dans le courant de l’automne et un plan d’actions sera défini d’ici la fin de l’année 2013, annonce le ministère.

Frédéric Cuvillier souligne que « l’Etat a déjà pris des mesures concrètes, à travers l’appel à projet « ‘Transports collectifs et mobilité durable’, qui prend en compte l’aménagement de grands parkings à vélo à proximité des transports collectifs. Le Parlement a également adopté, dans le cadre de la loi Transports d’avril dernier, la création d’aires de stationnement sécurisées pour les vélos aux abords des gares. »

Éventuelles incitations financières pour aller au travail en vélo

Le ministre a aussi demandé pour fin juin un rapport sur l’éventualité d’instaurer des incitations financières pour ceux qui se rendent au travail à vélo. « Je veux que l’usage du vélo soit reconnu comme un mode de déplacement à part entière, et répondre ainsi aux préoccupations des usagers et des associations promouvant le vélo. »

Le groupe de travail aura pour mission « de faire émerger des propositions concrètes susceptibles d’encourager les Français à utiliser le vélo ou à pratiquer la marche, aussi bien comme moyen de déplacement domicile-travail que comme activité sportive ou de loisir.

Les principaux thèmes de réflexion porteront sur:

- les mesures favorisant l’intermodalité entre transports collectifs et modes actifs

- un meilleur partage de l’espace public, mieux sécurisé pour tous les usagers

- les incitations financières à l’usage du vélo

- la prise en compte du vélo dans le domaine de l’urbanisme et du logement

- le développement des itinéraires de loisir et de tourisme

- la communication autour des bienfaits de la marche et du vélo. »

Membres du groupe de travail

Le groupe de travail « Modes actifs », nous a précisé le ministère, est composé ainsi:

Associations spécialisées vélo

Geneviève LAFERRERE (présidente de la Fédération des usagers de la bicyclette FUB)

Jean-Marie DRAMIAN (président Club des Villes et Territoires Cyclables)

Alain SPADA (président des départements et régions cyclables)

M. Dominique LAMOULLER (président de la Fédération Française de Cyclotourisme)

Thierry FOURNIER  (président du Conseil National des Professions du Cycle)

Anne FAURE (présidente de l’Association Rue de l’Avenir)

Représentants des élus

Jacques PELISSARD (président de l’Association des Maires de France)

M. Claudy LEBRETON (président du Conseil général des Côtes-d’Armor)

Alain ROUSSET (président du Conseil régional d’Aquitaine)

Michel DELABARRE (président de l’association des communautés urbaines de France)

Michel DESTOT (président de l’Association des Maires des Grandes Villes de France)

Daniel DELAVEAU (président Assemblée des Communautés de France)

Représentants des différents ministères

Ecologie:
Le directeur de cabinet de la ministre, Gilles RICONO

CERTU: Christian CURE
ADEME: Virginie SCHWARZ
DGITM: Daniel BURSAUX
CGDD: Bruno VERLON
ADEME: Pierre-Philippe ZEMMOUR

Egalité des Territoires et du Logement:
DGALN: Manuel FLAM

Education Nationale:
DGESCO: Alexandre SINE

Jeunesse et sport: Pascal SANJUAN

Tourisme:
DGIS: Emilie PIETTE

Intérieur:
DSCR: Frédéric PECHENARD
DMAT:  Thierry LATASTE

Santé:
DGS: Denis MORIN

Travail:
DGT: Gilles GATEAU

Economie et Finances:
Direction du budget: Amélie Verdier

Accessibilité:
Marie PROST-COLETTA

Parlementaires

Députés:

Alexis BACHELAY
Denis BAUPIN
Philippe GOUJON

Sénateurs:

Esther SITTLER
Françoise CARTRO
Raymond VALL
Michel LE SCOUARNEC

Photo: PG Bikes

À lire aussi

New York, Chicago: les Etats-Unis se mettent aux services de vélo-partage – 30 mai 2013

Cent tendances urbaines qui façonnent nos villes – 24 mai 2013

Transports express: vélo ultra-léger, pistes cyclables idiotes, Londres, Sécurité routière – 14 mars 2013

Les Pays-Bas testent le chauffage par géothermie des pistes cyclables – 3 janvier 2013

En Île-de-France, la marche à pied est le moyen de déplacement numéro un devant la voiture – 5 septembre 2012

Quand les vélos reprennent Los Angeles aux voitures, une file à la fois – 29 septembre 2011

Mots-clefs :, , ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    PAGNON

    25 juin 2013

    Parallèlement ,ça serait bien de faire des campagnes de sensibilisation auprès des automobilistes , des taxis afin de leur apprendre à respecter les cyclistes , apprendre à ne plus faire des queues de poisson , respecter l’espace de 1m entre la voiture et le cycliste , les piétons à ne pas prendre les pistes cyclabes pour des aires de promenade

  • 2

    Gaspard

    25 juin 2013

    Un changement de paradigme (pour reprendre un vocable tellement tendance) serait de doter les pistes cyclables des mêmes priorités que les voies qu’elles longent.

    Incroyable que la première pensée politique se dirige vers l’incitation financière, plutôt que vers une pédagogie qui a des années de retard par rapport à nos voisins septentrionaux. Dans ces propositions, le coût sociétal du déplacement à vélo se voit anormalement augmenté. On avait déjà le vélib (ou autre appellation) = pub associée donc dégradation de l’espace public au profit des intérêts privés.

    Ces pays nordiques pourtant parfois limitrophes sont à des années lumière de nos politiques… tellement lobbyisensibles !..

    Ne pourrait-on pas se mobiliser pour infléchir cette préparation de texte au maximum en faveur des non-motorisés ?

    Il n’y a pas de fatalité.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite