Une « aérotropole » de Floride parie sur les infrastructures intelligentes | SmartPlanet.fr

Une « aérotropole » de Floride parie sur les infrastructures intelligentes

Par Andrew Nusca | 31 octobre 2012 | 0 commentaire

Lake Nona, une partie d’Orlando, a de grandes ambitions pour devenir une ville intelligente, ou smart city, en partenariat avec Cisco.

Connaissez-vous Lake Nona? Si ce nom ne vous dit rien, il s’agit d’un quartier planifié de 25.000 habitants sur 2.800 hectares à Orlando, en Floride, dont les ambitions en matière d’urbanisme n’ont rien à envier à celles d’une mégapole telle que Tokyo.

En seulement 15 ans, le quartier compte devenir « un modèle international et une référence en matière d’urbanisme durable », prenant le contre-pied de ce qui se fait généralement en Floride centrale, avec des villes qui ne cessent de s’étaler. Pour ce faire, il veut étroitement relier les établissements d’enseignement, les infrastructures de loisirs, une « ville médicale », les bureaux, les espaces commerciaux, les centres de divertissement et les lotissements résidentiels au moyen d’une infrastructure numérique.

La communauté a ainsi annoncé le 23 octobre dernier qu’elle prévoit de collaborer avec Cisco, le spécialiste américain des technologies de réseau, en vue de concevoir et déployer une infrastructure de mise en réseau pour connecter ses services de santé, d’immobilier, du commerce, de l’enseignement et de la communauté.

Qu’est-ce que cela implique-t-il précisément? Des « centres de travail intelligents », des « bâtiments intelligents » et des services d’enseignement et médicaux unifiés, par exemple, ou encore la signalétique numérique, des communications unifiées (données, voix, sans fil), la fibre optique jusqu’au domicile (FTTH), la gestion de l’énergie, des transports plus intelligents et une surveillance vidéo basée sur IP (si toutefois la numérisation est possible, il s’avère que Cisco est prêt à le faire).

En raison du niveau approfondi d’intégration entre les deux entités, Cisco a décerné à Lake Nona le label de « ville emblématique intelligente et connectée », la première aux États-Unis et l’une des huit seulement dans le monde.

Ce n’est pas le seul nom attribué à Lake Nona, qui passe aussi pour une « aérotropole« , en raison de sa proximité avec l’aéroport international d’Orlando. Les urbanistes espèrent que le pôle de transport aidera à connecter ses habitants, ses produits et ses services aux marchés lointains. Quoi que si toute cette infrastructure numérique est mise en place, il pourrait bien s’avérer superflu.

Complément: John D. Kasarda, auteur d’Aerotropolis et expert sur le sujet, nous a écrit pour apporter une précision concernant la dernière phrase de cet article. Je tiens à rapporter ses propos, car il formule une remarque pertinente: « Très bon article, mais il faudrait peut-être revoir votre phrase de conclusion au sujet du caractère superflu de l’aéroport. Internet et les autres formes de télécommunications ne peuvent pas transporter les individus ou les produits. Sans ‘l’internet physique’ d’Orlando (les voies aériennes) pour déplacer rapidement les individus et les produits sur de longues distances depuis et vers la région via son ‘routeur’ (ici, l’aéroport international d’Orlando), la région du grand Orlando et Lake Nona ne pourraient sans doute jamais prospérer. »

À lire aussi

Investissements: les 10 villes américaines les plus écologiques – 23 octobre 2012

Urbanisme: les villes les plus vertes du monde – 18 octobre 2012

Politique de la ville: un groupe de réflexion de chercheurs pour le ministre – 17 septembre 2012

Le Colorado veut avoir sa base spatiale – 4 janvier 2012

Smart city: une image pour résumer les chiffres et enjeux de l’urbanisation – 4 novembre 2011

Villes intelligentes: un impact économique multiplié par cinq d’ici 2016 – 18 août 2011

Mots-clefs :, ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite