Une alimentation humaine à base d’herbe | SmartPlanet.fr

Une alimentation humaine à base d’herbe

Par la rédaction | 20 décembre 2012 | 1 commentaire

Revue de web: extraire des herbes les protéines qu’elles contiennent en abondance, pour les rendre assimilables par l’estomac humain: c’est ce que cherchent des scientifiques néerlandais, rapporte l’ambassade de France avec l’Adit.

Des produits alimentaires à base d’herbe dans nos assiettes ?

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71825.htm

Aussi surprenant que cela puisse paraître la solution à la pénurie alimentaire mondiale se trouve peut être sous nos yeux. Que diriez-vous d’un repas à base d’herbe ? C’est la question sur laquelle travaillent actuellement des chercheurs de la société NIZO Food Research, basée à Ede-Wageningen aux Pays-Bas.

« Dans le monde, il y a actuellement une bataille pour la conservation des ressources alimentaire. Avec la forte croissance de la population mondiale et l’amélioration de son niveau de vie, les besoins en protéines ne cessent d’augmenter. Les protéines animales en couvrent une large part mais si nous pouvions développer la consommation de protéines végétales, nous ferions un grand pas en avant », déclare Bart Smit [1], expert en nutrition chez NIZO. En effet, les rendements observés pour un mètre carré cultivé sont nettement plus élevés que la production de viande. Dès lors, pourquoi ne pas profiter d’un repas à base d’herbe ?

Effectivement, l’herbe pousse partout et elle est pleine de protéines. En revanche, l’estomac humain est incapable de digérer correctement les fibres végétales. En conséquence, les acides aminés présents dans l’herbe ne peuvent pas être libérés et consommés, alors qu’il s’agit pourtant d’acides aminés importants pour notre métabolisme. « Il y a un certain nombre d’acides aminés que nous ne pouvons pas fabriquer nous-mêmes. L’herbe les contient tous », explique Johan Sanders [2], professeur d’agrotechnologie et de sciences de l’alimentation à l’université de Wageningen. Or la science nous offre la solution. Les chercheurs sont désormais capable d’extraire les protéines de l’herbe, notamment la RuBisCO qui sous ses différentes formes est la protéine la plus abondante sur Terre, pour les appliquer à l’alimentation humaine. « Nous disposons de la technologie nécessaire pour isoler les protéines de l’herbe et les utiliser dans des soupes, des sauces ou des desserts », indique Bart Smit. « Si nous parvenons à agglutiner la protéine et à lui donner une texture de viande, il n’est pas inconcevable que l’on puisse produire un jour un steak d’herbe », précise René Floris [3], responsable goût et texture chez NIZO.

Les perspectives d’utilisation de cette protéine sont très intéressantes. « La RuBisCO est plus nourrissante que le soja et se digère mieux sous forme de gélifiant dans les desserts, d’agent de texture dans les mousses et de stabilisateur d’émulsions dans les soupes », poursuit René Floris. La protéine de soja, généralement utilisée pour ces applications, doit souvent être complétée par des additifs. « Mais la protéine de l’herbe, la RuBisCO, fait le travail sans aucune aide. » A l’avenir, il n’est donc pas impossible que la RuBisCo se substitue aux germes de soja, généralement importés du Brésil et dont la culture est responsable d’une partie de la destruction de la forêt amazonienne.

Néanmoins, si la RuBisCo présente de nombreux avantages et semble avoir un bel avenir devant elle, il va falloir être patient avant que les restaurants proposent dans leurs menus les produits de tonte des parcs environnants !

Pour en savoir plus, contacts : – [1] Bart Smit, bart.smit@nizo.nl , +31 318 659 503
- [2] Johan Sanders, johan.sanders@wur.nl, +31 317 487 213
- [3] René Floris, rene.floris@nizo.nl , +31 318 659 535 Code brève
ADIT : 71825

Sources : – Lien vers l’article source en néerlandais : http://degidsfm.vara.nl/Fragmenten-detail.9963.0.html?&tx_ttnews[tt_news]=72744
- Article paru dans le Courrier International : http://www.courrierinternational.com/article/2012/10/04/vous-reprendrez-bien-un-peu-de-steak-d-herbe

Rédacteurs : Joachim HUET – joachim.huet@diplomatie.gouv.fr

BE Pays-Bas numéro 42 (20/12/2012) – Ambassade de France aux Pays-Bas / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71825.htm

À lire aussi

Agriculture: la Chine fait muter des graines dans l’espace – 28 novembre 2012

Potager sur toit à AgroParisTech: les toits végétalisés poussent dans la capitale – 16 octobre 2012

Agriculture urbaine: bientôt des cultures sur toit à New York et Montréal – 3 juillet 2012

Deux adolescents du Swaziland décrochent un prix pour leur système hydroponique – 25 juin 2012

Consommation de poissons: l’élevage supplante la pêche – 16 novembre 2011

De la viande synthétique bientôt dans les assiettes? – 6 septembre 2011

Mots-clefs :, ,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    Tomy13

    21 décembre 2012

    Le soja du brésil ou glycine max ne se consomme pas crue germée, une enzyme vous détruirait le foie.
    Le germe de soja est en vérité du vignia radiata ou haricot mungo et n’est pas du soja jaune brésilien.
    Le germe de soja n’est en rien responsable de la déforestation.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite