Une « douche à air » pour économiser l’eau | SmartPlanet.fr

Une « douche à air » pour économiser l’eau

Par Tyler Falk | 7 février 2013 | 4 commentaires

L’injection d’air dans l’eau permet à un système de pomme de douche d’utiliser moitié moins d’eau.

L’adoption d’un mode de vie plus durable implique généralement quelques sacrifices personnels. Si vous conduisez une voiture électrique, vous n’avez pas la même autonomie qu’avec une voiture à essence (à cause du manque d’infrastructures de chargement). Peut-être réglez-vous le chauffage à une température basse, même par temps froid, afin d’économiser l’énergie. Pour réduire votre consommation d’eau lorsque vous vous douchez, vous pouvez soit diminuer la pression d’eau, soit passer moins de temps sous la douche. Désormais, une nouvelle pomme de douche fascinante utilise 50% d’eau en moins qu’une pomme de douche traditionnelle, sans que vous ayez l’impression de vous sacrifier par souci de durabilité.

Felton, une société basée en Nouvelle-Zélande, a collaboré avec la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO), l’agence scientifique nationale d’Australie, pour développer la buse Oxijet, ou « douche à air » : celle-ci injecte de l’air dans le jet d’eau pour donner l’illusion d’une douche à pleine pression.

« Les réducteurs de débit traditionnels limitent le débit et la pression, tandis qu’Oxijet utilise l’énergie du jet pour injecter de l’air dans l’eau, rendant les gouttelettes d’eau creuses », explique Jie Wu, spécialiste des fluides à la CSIRO, dans une déclaration.

« Le volume du jet d’eau s’en trouve accru, ce qui signifie que vous pouvez économiser la même quantité d’eau tout en profitant pleinement de votre douche. »

Comme avec beaucoup d’innovations, celle-ci est née des difficultés rencontrées par les Australiens. Actuellement, tous les États australiens sont soumis à des restrictions d’eau ou à des mesures d’économie d’eau permanentes. De plus, le coût de la consommation d’eau ne cesse d’augmenter pour les habitants.

L’hôtel australien Novotel Northbeach sera le premier à utiliser ces buses de douche à grande échelle. Après avoir testé le produit, l’hôtel espère réaliser d’importantes économies sans pour autant sacrifier la qualité.

« Avec plus de 200 chambres, nous consommons plus de 10 millions de litres d’eau par an, alors toute économie est bonne à prendre », souligne Walter Immoos, directeur général du Novotel Northbeach. « Nous constatons que nos clients préfèrent Oxijet aux autres pommes de douche à faible débit, car ils ont l’illusion d’une douche à pleine pression. »

via CSIRO (et image de Csiro)

À lire aussi

Chasses d’eau synchronisées contre la sécheresse au Zimbabwe – 24 septembre 2012

Un sac solaire pour transporter et purifier l’eau – 31 août 2012

Un étudiant invente la douche sans eau – 6 juillet 2012

Séchage de mains le plus écologique: électrique contre papier – 24 novembre 2011

Autant de bière avec moins d’eau: AB InBev revoit sa méthode de brassage – 11 avril 2011

Une grave pénurie d’eau d’ici 2050 sans gestion durable – 7 avril 2011

Mots-clefs :,

 
Reply to Story

SmartPlanet TalkbackPartagez vos idées et votre expertise sur ce sujet

S'inscrire à cette discussion via RSS

  • 1

    ricko

    8 février 2013

    Ca fait au moins 5 ans que j’ai ce système ds ma douche et tous mes lavabos, on trouve ça chez le premier revendeur du coin … merci pour la nouveauté !

  • 2

    Robert

    13 février 2013

    C’est vendu en Guyane par EDF depuis un moment déjà. Reduire la conso d’eau donc d’eau chaude veut aussi dire reduire la consommation électrique

  • 3

    Yannick

    14 février 2013

    Et où peut-on se procurer cette merveille ? Parce que les
    réducteurs de débit traditionnels, c’est vrai que c’est un peu…
    frustrant. :)

  • 4

    pépé75

    14 février 2013

    J’ai également un système similaire dans ma douche depuis
    cinq ans.

    L’air est emprisonné à l’intérieur des filets d’eau, de sorte que
    pour une consommation moindre, le jet est plus fort et plus
    large qu’avec une pomme de douche classique.

    Le procédé particulier présenté ici est peut-être nouveau, mais
    le principe, lui, ne l’est assurément pas.

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite