Une réalisation majeure: la main bionique qui rend les sensations | SmartPlanet.fr

Une réalisation majeure: la main bionique qui rend les sensations

Par Charlie Osborne | 20 février 2013 | 0 commentaire

Une équipe de chercheurs de Lausanne prévoit de transplanter une prothèse de main restaurant les capacités sensorielles, en réception et en émission, du receveur. Les premiers tests sont prometteurs.

Des chercheurs prévoient qu’une nouvelle main bionique qui restaure les sensations des patients sera expérimentée cette année. L’annonce (PDF) a été faite dimanche 17 février par une équipe de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, dirigée par le Dr Silvestro Micera.

Elle prévoit de transplanter une nouvelle prothèse de main. Elle sera connectée au système nerveux par des fils et des électrodes implantées dans les nerfs qui transmettent les informations de et vers une main normale.

Le receveur de cette prothèse est un homme de 26 ans, Pierpaolo Petruzziello, selon Wired. Lors d’essais avec un précédent prototype, il sentait lorsque des aiguilles étaient piquées dans la peau de la prothèse, via ses capteurs. Plus impressionnant encore, en quelques jours, le patient parvenait à « vouloir » que la main se déplace comme le souhaitait, la majeure partie du temps.

La liaison entre la prothèse et le système nerveux est supposée fonctionner dans les deux sens, pour permettre à  Petruzziello de « sentir » le contact et aussi pour pouvoir relayer les signaux sensoriels de son cerveau vers la main artificielle, a expliqué le Dr Micera, cité par The Independant.

« C’est un réel progrès, un réel espoir pour les personnes amputées. Ce sera la première fois qu’une prothèse donnera en temps réel une rétroaction sensorielle pour la préhension. Il est clair que plus la sensation d’un amputé est développée, plus vous aurez de chance qu’il accepte entièrement ce membre. Nous pourrions être sur le point d’apporter de nouvelles solutions cliniques plus efficaces aux amputés l’an prochain. »

Le projet est de voir si le patient parvient à s’adapter au tout dernier prototype en un mois, et si tout se passe bien, des modèles pourraient être entièrement disponibles pour les essais dans les deux prochaines années.

Photos: Lifehand

À lire aussi

Des organes imprimables? La révolution des cellules souches imprimées en 3D – 15 février 2013

Record: un milliard d’euros pour les projets Human Brain et Graphene – 31 janvier 2013

Une petite fille retrouve l’usage de ses bras grâce à une imprimante 3D – 16 août 2012

Une application guide les malvoyants dans les bâtiments – 31 juillet 2012

Des gants qui traduisent la langue des signes en paroles – 26 juillet 2012

Une pile à combustible au sucre pour alimenter les prothèses – 5 juillet 2012

Mots-clefs :, ,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite