Urbanisme: des parkings innovants deviennent des destinations | SmartPlanet.fr

Urbanisme: des parkings innovants deviennent des destinations

Par la rédaction | 25 juillet 2012 | 0 commentaire

Aux États-Unis, qui comptent un demi-milliard de places de stationnement, des parkings non conventionnels rompent avec l’habituelle image grisâtre de ces lieux.

par Tyler Falk

Architect Magazine propose un article intéressant sur la tendance à la conception de meilleurs parkings. Mais en préambule, Lindsey Roberts nous rappelle la triste réalité:

Il y a 500 millions de places de stationnement en surface aux États-Unis, et ce chiffre augmente chaque jour. Dans certaines villes, les parkings représentent plus d’un tiers de la superficie. Pourtant, les bases de leur conception n’ont pas vraiment évolué depuis les années 1950, alors même que les développeurs s’orientent vers des centres de population plus denses.

Lindsey Roberts poursuit en citant quelques bons exemples de parkings non conventionnels dont l’utilisation ne se limite pas au stationnement des voitures. Parmi eux, en voici deux de mes favoris.

À Miami, il y a le 1111 Lincoln Road, un parking à usage mixte.

Parking à Miami

Comme le raconte Architect, « il pourrait bien s’agir du premier parking considéré comme un point de destination; il a même accueilli des mariages. »

J’apprécie la façon dont le cabinet d’architecture Herzog & de Meuron décrit sa vision du parking et la fonction générale des structures: « Un parking est une installation publique, au même titre qu’une gare ferroviaire ou un aéroport, où des personnes passent d’un mode de transport à un autre. (…) [Au 1111 Lincoln Road,] les niveaux supérieurs accueillent des commerces et une résidence privée, et la structure peut servir pour des fêtes, des séances de tournage ou de photo, des défiles de mode, des concerts ou d’autres activités sociales ou commerciales, offrant une vue spectaculaire en toile de fond. »

Il est tout simplement impossible de créer l’atmosphère accueillante d’un lieu de rassemblement public avec la conception digne d’une forteresse d’un parking traditionnel.

L’autre exemple vient du Pomona College, où Ehrlich Architects a créé ce parking à trois étages, avec des places de stationnement sur les deux premiers niveaux et un terrain de sport au sommet.

Pomona College Parking

Cette condensation des places de parking avec le terrain a permis à l’établissement d’utiliser des zones précédemment réservées au stationnement pour d’autres projets ou à des fins d’aménagement paysager.

Il est difficile d’imaginer qu’on puisse s’enthousiasmer pour un parking, mais la nouvelle structure du campus sud est indéniablement prometteuse, souligne le directeur de l’établissement David Oxtoby.

En toute franchise, jamais je n’aurais pensé pouvoir être intéressé par les parkings. J’avais tort.

Vous trouverez plus d’informations sur la conception de parkings innovants ici.

Image du haut avec la permission du 1111 Lincoln Road.

Image du bas avec la permission du Pomona College.

À lire aussi

Los Angeles inaugure une tarification du stationnement en fonction de la demande – 12 juin 2012

Streetline décroche 25 millions de dollars pour des parkings intelligents en ville – 10 mai 2012

Urbanisme: l’émergence du « très grand banlieusard » – 30 avril 2012

Bordeaux finalise le plus grand parc photovoltaïque urbain de France – 5 avril 2012

Coruscant et la CDC installent des panneaux solaires sur un parking Renault - 13 septembre 2011

Phoenix dote ses parkings d’un revêtement rafraîchissant – 1er juillet 2011

Mots-clefs :,

 

Les commentaires sont fermés pour cet article

Les balises suivantes sont supportées :
<b> <i> <u> <pre>
publicite
publicite